Le Big Data pour les nuls, et son intérêt pour le B2B

Rédigé par Eleonor le 5 février 2016
Temps de lecture : 4 min.

En surfant de site en site, ou en recherchant le terme dans Google Trends, on observe que le tout Internet n'a qu'un mot à la bouche : Big Data. Pour certains, cette expression marque l'émergence du web 3.0, projetant toute entreprise qui entame sa transition digitale dans un futur plus grand, plus fort.

Alors qu’est-ce que le Big Data, et surtout, quelles conséquences peut-il avoir sur les entreprises BtoB ? 


Le Big Data, c'est quoi ?

Comme son nom l’indique, le Big Data fait référence à la multitude de données disponibles sur Internet. Selon une estimation IBM, chaque jour, 2.5 trillions d’octets de données sont créées sur le web, sous des formats divers et variés : on imagine bien la densité que peuvent représenter les posts sur les réseaux sociaux et les sites, mais le Big Data comprend également les images et les vidéos, les données récoltées par géolocalisation via mobile, les informations accumulées par les capteurs météorologiques…

Ces chiffres hallucinants sont d’ailleurs voués à augmenter de manière exponentielle : sur les deux dernières années, c’est 90% des données dans le monde qui ont été créées ! Le Big Data, c’est donc l’accumulation de toutes ces informations. 

 

Avant de se demander ce que pourraient en tirer les entreprises B2B novatrices, on peut se poser la question de l’accès à ces données : comment les obtenir ? Il suffit, pour tracer les données online spécifiques à son entreprise , de souscrire à un système de monitoring.

Cela peut passer par des outils externes comme Google Analytics, qui analyse les visiteurs des sites web, par des systèmes internes, comme les CMS Hubspot ou Wordpress, ou ceux des différents réseaux sociaux. Lorsque de tels systèmes sont mis en place, l’ouverture d’un email, le téléchargement d’un contenu, ou l’inscription à un webinaire peut déclencher une avalanche de données… À vous de voir maintenant comment en faire une force !


Cartographier ses audiences BtoB : savoir à qui on s’adresse, pour mieux attirer 

Knowledge is power : la connaissance, c’est le pouvoir.

Il paraît que cette citation vient de Francis Bacon, philosophe du XVIIe siècle, mais elle aurait aussi bien pu sortir de la bouche d’un data analyst de notre époquei ! En collectant et classifiant le Big Data amassé, marketeurs et commerciaux BtoB ont à leur disposition un réservoir d’informations qui leur permet de mieux cerner leur marché, leurs prospects, et d’ainsi mieux s’adresser à eux.

L’ère du Big Data propose donc d’enrichir les données BtoB « classiques », issues de l’INSEE ou d’infogreffe, et d’y rajouter du qualitatif, c’est-à-dire des données comportementales liées à l’activité de chaque prospect sur Internet : leur réseau d’influence, leur autorité dans leur secteur d’activité, où ils vont chercher l’information... 

En brossant un portrait de plus en plus précis des cibles, les entreprises B2B se laissent alors la chance d’adapter leur stratégie marketing et leur approche commerciale à celle du client potentiel. À la clé, une quantité impressionnante de leads supplémentaires, et des affaires signées tous azimuts ! Des techniques spécifiques au Big Data s’insèrent d’ailleurs déjà avec bonheur dans les pratiques BtoB, telle que la prospection digitale, qui met un point d’honneur à observer les données récoltées pour proposer une communication ciblée et efficace aux PME innovantes.

 

Automatiser les processus de vente BtoB : convaincre avec plus de force

Une des conséquences qui découle du Big Data, et de la cartographie précise qu’il permet, est l’automatisation des processus marketing et commerciaux. Lequel passe par un système de scoring. Ce système permet de savoir à quel degré de maturité se trouve vos leads. 

Dans cet amas incroyable de données, il va s’agir de déterminer le seuil de maturité à partir duquel on estime qu'un lead est suffisamment "chaud" pour être passé à la force de vente, et de spécifier votre communication en fonction de chaque degré de maturité. Pour cela, on attribue un nombre de points à chaque action faite en ligne par le prospect (+10 pour la visite de la homepage de votre site, +60 pour la visite de votre page prix, +80 pour une demande de contact…), et on lui délivre des contenus adaptés à son stade de réflexion pour le faire mûrir jusqu'à ce qu'il devienne une réelle opportunité commerciale.

À ce moment précis, le lien entre marketing et sales teams se fait automatiquement : le client potentiel est envoyé par email pendant qu’il est encore chaud aux commerciaux B2B… Et grâce à ces données, ils connaissent sur le bout des doigts les enjeux, problématiques, niveaux de réflexion et habitudes de chacun de leurs prospects et accroissent significativement leur conversion commerciale. De Big Data à Big Brother, il n’y a qu’un pas ;) 

Nouveau call-to-action

L’analyse prédictive : projeter son entreprise BtoB dans l’avenir

Prédire l’avenir, un super-pouvoir de science fiction ? Eh non ! Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises proposent des services d’analyse prédictive, dont le concept est intégralement basé sur le Big Data.

En effet, plus on a accès à une masse de données précises, plus il est possible de prévoir ce qu’il peut se passer. Crimson Hexagon, centre de recherche très actif sur le sujet du Big Data, peut dès à présent prévoir le chiffre d’affaires généré par un film, en analysant seulement ce qui s’en dit sur différents réseaux sociaux. Encore une bonne raison de se mettre au social selling

 

En appliquant cette théorie au monde du BtoB, on peut alors prédire quel contenu sera le plus efficace à poster, quelles campagnes auront le plus de succès… Mais surtout quelle activité aura le meilleur ROI. Ainsi, on se dirige vers une ère du prédictible, où le Big Data fait de vos data scientists des Nostradamus en puissance.

Résultat de ces potentialités hors du commun : un ROI optimisé, puisque les coûts inutiles sont analysés, et les pratiques remodelées de manière à ce qu’elles soient plus rentables. Merci le Big Data ! 

Nouveau call-to-action

Envie d’approfondir ?