5 règles d'or pour rendre vos InMails efficaces

Rédigé par Eleonor le 14 octobre 2016
Temps de lecture : 3 min.

LinkedIn, vous le savez, c'est LE réseau social de référence d’un point de vue professionnel, et un outil incontournable pour améliorer et accélérer votre démarche commerciale. 


Pour attirer de nouveaux prospects et augmenter vos ventes, LinkedIn est truffé de ressources et d'outils bien utiles. Dans cet article, nous nous concentrons sur l’un des outils phares du réseau : l’InMail.

Ce système de messagerie interne de LinkedIn a été conçu et pensé pour vous permettre d'entrer en contact avec quelqu'un qui ne fait pas encore partie de votre réseau, et ainsi de capter l’attention de prospects décisionnaires.  

En bref, c’est un peu la crème de la crème des emails car selon LinkedIn, un InMail a 30 fois plus de chances d’attirer une réponse qu’un démarchage spontané, à condition de respecter 5 règles d’or.

 

1ère règle d'or : interdiction de spammer !

Les InMails ne doivent en aucun cas être utilisés dans le cadre d’une campagne d’envoi massif. Ce n’est absolument pas le but. Au contraire, ce système de messagerie permet d’affiner vos campagnes d’emailing pour mieux cibler les prospects mûrs à relancer.

Avec les InMails, on se concentre sur la qualité et non sur la quantité. D’autant qu'ils ne sont disponibles qu’avec les comptes payants de LinkedIn. Plus le niveau de votre compte est élevé, plus votre capacité d'envoi augmente.

  • Avec un compte Business d’entrée de gamme, par exemple, vous avez droit à 3 InMails par mois
  • Avec un compte Premium dédié aux commerciaux et professionnels de la vente : 15 InMails / mois
  • Avec un compte Business Plus, pour développer son réseau et mettre en valeur sa marque : 15 InMails / mois également

Bonne nouvelle : si vous ne recevez pas de réponse dans les 7 jours qui suivent votre envoi, vos InMails sont recrédités !


2ème règle d'or : utilisez les informations de vos prospects

Lorsque vous composez un InMail pour un prospect en particulier, vous verrez qu’une liste de ses intérêts apparaît à droite de la fenêtre de message. Vous avez également accès aux informations de son profil, car grâce aux InMails, pas besoin de passer par une demande de contact. Vous avez directement accès à la page LinkedIn de votre prospect.

Toujours dans l’optique d’être qualitatif, le but ici est donc de bien utiliser ces informations. Cela vous permettra de confirmer si la personne que vous voulez contacter est bien votre persona. Si c’est le cas, vous pourrez affiner votre message en fonction de ses centres d’intérêts, et ainsi augmenter l’efficacité de votre InMail.
Nouveau call-to-action

3ème règle d'or : soyez clair et précis

Maintenant que vous avez sur l’écran de votre ordinateur la bonne personne à contacter, lancez la discussion avec précision. Rédigez l’objet de votre InMail en étant direct et informatif. C’est la première chose que votre interlocuteur verra, soyez "punchy" et attractif pour que votre message soit lu.


Dans le corps de votre message, là aussi soyez clair dans votre approche et précis sur votre offre. N’hésitez pas à donner des exemples concrets sur votre activité, à soumettre un lien vers votre site ou inciter votre prospect à s’inscrire à votre Newsletter.


Mais surtout, soyez humain ! Il ne s’agit pas ici d’être trop « pushy » et encore moins de débiter un discours commercial, certes bien rodé, mais qui sonne souvent comme un langage robotisé. Adaptez-vous à votre interlocuteur et personnalisez votre discours en fonction de ses besoins.


4ème règle d'or : mettez en avant vos recommandations

Pour susciter l’intérêt de votre prospect, n’hésitez pas à mettre en avant les recommandations que vous avez collectées ou vos relations communes. Le but est encore et toujours de personnaliser au maximum votre message. Cela augmentera votre crédibilité !

En faisant jouer vos recommandations ou contacts en communs, vous n’arrivez pas de nulle part ! Vous attisez la curiosité de votre prospect, augmentez vos chances d’établir le contact et surtout vous inspirez plus la confiance.


5ème règle d'or : maintenez la conversation

Le contact est passé, la discussion est entamée… Parfait ! Mais attention, ce n’est pas le moment de se reposer sur vos lauriers. Il faut maintenant garder le contact.


Invitez votre interlocuteur à rejoindre votre réseau sur LinkedIn. Il aura ainsi un regard sur votre fil d’actualité, ce qui l’incitera à consulter plus en profondeur vos articles. Un vrai bonus puisqu’en plus de le fidéliser, vous augmentez votre visibilité et consolidez un peu plus votre réputation.


Vous avez dorénavant toutes les clés pour faire de l’InMail votre nouvel atout pour optimiser votre processus commercial. Avec méthode, vous pourrez ainsi :

  • trouvez de nouveaux prospects dans votre marché cible
  • obtenir des informations en temps réel qui vous aideront à prendre contact
  • construire des relations de confiance

    Nouveau call-to-action

 

Envie d’approfondir ?