4 erreurs de prospection par email à éviter

Rédigé par Léa le 9 septembre 2016
Temps de lecture : 4 min.
Aujourd’hui, 95% des internautes consultent leur boîte mail principale au moins une fois par jour, même le week-end. Source : étude Email Marketing Attitude du Syndicat National de la Communication directe.

Moins contraignant que le téléphone et accessible sur tous les supports, l’email est devenu l’outil de prospection le plus répandu. Dans les transports, en pause déjeuner ou au bureau, l’email nous accompagne tout au long de notre journée. Il s’agit donc d’un levier essentiel pour développer votre stratégie de prospection digitale et faire décoller vos ventes. 

 

Premier pas du processus commercial, l’email est idéal pour engager un contact avec un client potentiel et mener à un appel ou même à une rencontre. Trouver de nouveaux clients deviendra alors un jeu d’enfant grâce à cette stratégie commerciale simple et efficace !

Voici les 4 erreurs à éviter si vous ne voulez pas faire fuir vos prospects à toutes jambes :

Confondre roman et email

Cette règle très simple vous permettra de ne pas perdre votre lecteur au fil de l’eau. Non, vous n'êtes pas Balzac, il n'est donc pas nécessaire de vous perdre dans de longues descriptions et d'entrer dans tous les détails de l'activité que vous souhaitez promouvoir ! 

Selon l'expert commercial américain Marc Wayshak, cinq phrases bien rédigées suffiront pour lui donner envie d’aller plus loin si l’offre lui paraît intéressante. Mettez-vous à sa place : pourquoi se donnerait-il la peine de lire un email long et peu synthétique d’un expéditeur inconnu ? Faites en sorte que votre offre paraisse simple en faisant passer un message court et impactant : effet garanti !

 

Être impersonnel ou trop formel

À l’ère du numérique, les internautes sont habitués à recevoir des emails personnalisés et ciblés. Évitez donc les intitulés trop généraux et trop formels ainsi que les adresses formelles comme « Madame, Monsieur ». N’hésitez pas à utiliser directement le prénom de votre interlocuteur. Bien sûr, vous voulez paraître professionnel et objectif, cependant l’internaute sera plus réceptif à un discours naturel et plus informel.

 

Un discours trop guindé fera penser à votre prospect que vous êtes un simple ordinateur : ne laissez pas passer votre chance et créez un véritable contact avec lui. Soyez positif et dynamique dans votre démarche, sans en faire des tonnes. Selon Marc Wayshak, la subtilité réside dans la chute de votre email. Nous avons tendance à utiliser des formules toutes faites comme « Au plaisir d’échanger » ou encore « À votre disposition pour toute question ». Mais pourquoi ne pas poser directement une question à votre prospect ? Demandez-lui tout simplement ce qu'il recherche !

 

Pour éviter d’effectuer toutes vos campagnes à la main et engager des conversations intelligentes et automatisées avec vos prospects, pensez à utiliser un logiciel de marketing automation comme Hubspot ou Marketo. Grâce aux diverses fonctionnalités telles que l’envoi d’emails, le tracking web ou encore l’envoi de formulaires d’ebooks ou webinars, un nouveau monde s’offre à vous !

Nouveau call-to-action

Chercher à piéger votre client

Vos prospects ne sont pas dupes, évitez donc les titres trop racoleurs avec des termes tels que « gratuit », « extraordinaire », « incroyable » et autres hyperboles qui ne vous rapporteront qu’un taux d’ouverture très bas et feront également baisser votre crédibilité aux yeux des professionnels potentiellement intéressés.Même si vous souhaitez que votre mail soit ouvert, exit les intitulés comme "Gagnez un Iphone 7 en 10 minutes", car vous n'y gagneriez rien dans votre prospection !

L’objet de votre email se doit d’être sinon attractif du moins pertinent pour votre cible : celle-ci doit pouvoir s’y reconnaître et s’y intéresser, qu’elle soit professionnelle ou non. Selon l’Email Marketing Attitude publié par le SNCD en 2013 (EMA), 51% des internautes se désabonnent des emails contenant des messages non adaptés. Offrez à vos prospects un contenu de qualité, un lien vers votre site et une bonne dose de bonne humeur !

 

Oublier d’insérer un Call-to-Action

Oublier d’insérer un Call-to-Action serait une erreur fatale ! En effet, ce lien vers votre contenu permettra d’enrichir votre email pour les prospects voulant aller plus loin et leur offrira également la possibilité de partager ce qu’ils viennent de découvrir.

Selon le SNCD, 44% des internautes ont déjà partagé une offre reçue par mail et 25%  l'ont déjà fait sur les réseaux sociaux en 2014. Parmi tous les canaux de communication online, l’email reste le moyen de communication privilégié pour mener les internautes vers un site web. En ce qui concerne le CTA en lui-même, privilégiez un design attrayant pouvant ressembler à un bouton par exemple. Il attirera l’œil de l’internaute et le clic !

Voilà, vous savez tout (ou presque) sur la prospection par email ! Vous l’aurez compris, la clé pour réussir votre campagne de prospection reste la simplicité. Soyez naturel dans votre discours et engagez vos prospects à venir vers vous sans les spammer ou les faire miroiter avec de fausses promesses. Car l’objectif de cette prospection digitale reste le même : attirer aujourd’hui de nouveaux prospects qui deviendront demain vos futurs clients !

 

Résumé en chiffres :

  • 95% des internautes consultent leur boîte mail tous les jours
  • 59% des internautes réalisent un achat après avoir reçu un email
  • 51% des internautes trouvent que la pertinence des emails a augmenté
  • 40% des internautes reçoivent des offres commerciales sur leur boîte mail
  • 51% des internautes se désabonnent d’emails contenant des messages non adaptés à leur profil>
  • 44% des internautes ont déjà partagé une offre reçue par mail à leurs contacts
  • 25% ont déjà partagé une offre reçue par mail sur leurs réseaux sociaux

Nouveau call-to-action

Envie d’approfondir ?