Site-Inter_hero

Pourquoi la refonte de votre site internet n’est plus une option ?

Plus qu'une simple vitrine, le site web est aujourd'hui au cœur de la stratégie commerciale des entreprises. Saviez-vous que 95% des professionnels effectuent une recherche en ligne avant de contacter une entreprise ? En vous permettant d'identifier de nouveaux contacts et de convertir des internautes en prospects qualifiés, votre site internet constitue donc un outil indispensable pour développer votre activité.

“Pour s'améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent.” – Winston Churchill 
(et Winston était un homme qui s’y connaissait en changement, avec les nombreux aller-retours, qui ont marqué sa vie politique)

Ainsi, pour que votre site web conserve son efficacité et sa pugnacité, il doit être régulièrement retravaillé et mis à jour. Avec l’évolution rapide du monde digital (SEO, essor de la navigation mobile, montée en puissance de la recherche vocale...) et l’apparition de nouvelles exigences de la part de vos prospects, votre site internet n'est plus forcément à la page. 

Résultats en baisse, manque de prospects… De nombreux signaux d’alerte peuvent vous indiquer qu’il faut vous lancer dans la refonte de votre site internet ! Vous hésitez à vous engager dans un projet de refonte de site web, que vous pensez trop complexe et/ou peu utile ? Et si vous décidiez de vous lancer, pour le meilleur... et le meilleur ?

01

Qu’est-ce qu’une refonte de site internet ?

Refonte graphique ou refonte structurelle ? Les possibilités sont multiples
Une refonte de site internet, ce n'est pas créer un nouveau site à partir de rien, mais s'interroger sur la pertinence de son outil existant pour savoir s’il répond (ou non) aux attentes de vos cibles.

On distingue 2 types de refonte majeurs :
  • La refonte graphique : il s’agit ici de vous concentrer sur la modernisation du design de votre site internet. Cela passe par la reprise de votre charte graphique et de votre identité visuelle, mais aussi par l’optimisation de l’ergonomie de votre interface.
  • La refonte structurelle : comme son nom l’indique, elle comprend le rafraîchissement de la structure de votre site web. Pour cela, vous devrez repenser l’arborescence et les fonctionnalités de votre site. Comment ? En vous basant sur une analyse approfondie des comportements de vos visiteurs. Ce type de refonte peut parfois engendrer un changement de CMS (“Content Management System” ou “système de gestion de contenu”) afin d’identifier celui qui convient le mieux à vos attentes et à vos objectifs. Une refonte structurelle va généralement de pair avec une optimisation SEO de votre site internet.


Bien entendu, une refonte réussie et exhaustive allie ces deux axes.
 

via GIPHY

Combien de temps dure ce type de refonte ? Eh bien si vous recherchez un résultat de qualité et durable, vous devrez envisager un investissement conséquent (plusieurs mois de travail). Gardez en tête qu’une refonte majeure de site internet se réalise généralement tous les 3 ans.

 3 ans : durée moyenne d'un site web avant qu'une refonte conséquente ne s'impose. 


Notre conseil d’expert 💡

Les nouvelles techniques de développement agile et l’essor des plateformes accessibles au plus grand nombre offrent de nombreuses possibilités d’optimisation en continu. Votre site pourra ainsi être retravaillé à intervalles réguliers, afin d'améliorer constamment son organisation et son efficacité commerciale, voire de l'adapter aux évolutions de l'entreprise (développement d'une nouvelle offre, changements dans l'équipe...). 

02

Quelles raisons doivent vous pousser à remanier votre site internet ?

Trafic en baisse, trop peu de prospects générés, taux de conversion en baisse, difficultés d'utilisation…
  • Votre site web ne génère pas suffisamment de trafic, et vous ne parvenez pas à attirer des prospects intéressés par vos offres.
    Votre site internet est-il correctement référencé sur les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…) ? Les enjeux de vos prospects sont-ils suffisamment visibles ? Avez-vous pensé à retravailler votre proposition de valeur pour pouvoir répondre aux besoins de votre cible ? Si vous avez répondu “Non” à ces questions, il y a fort à parier que votre cible ne parvienne probablement pas à vous trouver sur le web et ne sait pas que vous êtes en mesure de répondre à ses besoins. Une refonte de votre site s’impose alors !

  • Votre taux de conversion n’atteint pas vos objectifs. 
    Il est possible que le trafic sur votre site internet soit satisfaisant, mais que vous ne parveniez pas à identifier vos visiteurs et à les convertir en prospects. Selon une étude menée par Capitaine Commerce, le taux de conversion moyen d'un site web (c'est-à-dire le ratio entre le nombre d'actions et de transactions effectuées et le nombre de visiteurs uniques), tous secteurs confondus, est de 3%. Plusieurs raisons peuvent expliquer un faible taux de conversion : vos offres et votre valeur ajoutée ne sont peut-être pas suffisamment claires et mises en avant, vos formulaires trop complexes et longs à remplir, ou vous ne disposez pas d'assez de landing pages pour convertir vos visiteurs. 

  • Votre site web n’est pas visuellement attractif et ne répond pas aux dernières tendances du webdesign.
    Il est prouvé que 90% de l’information transmise au cerveau est visuelle, et que notre cerveau traite les images 60 000 fois plus rapidement que le texte. Pour atteindre vos objectifs, il est donc indispensable d'accorder un soin particulier au design de votre site internet. Mettez les informations principales en avant, insérez des images et des visuels attractifs, utilisez des tailles de police différentes, privilégiez l’utilisation d’espaces et de blanc pour hiérarchiser les informations... Dans tous les cas, il est important de respecter l'identité visuelle de votre entreprise pour garantir la cohérence de l'ensemble.

🤓La preuve par l'exemple

L’exemple de Cloudability (anciennement Cloudsafe365) que nous fournit Hubspot est un exemple d’une refonte graphique réussie. 

Avant :

cloudability-refonte-site-avant  

Après :

cloudability-refonte-site-apres-1

La marque a décidé de retravailler le design de son site web en supprimant le surplus d'informations et en adoptant une charte graphique plus épurée et moderne. 

 

  • L’expérience utilisateur de votre site web n’est pas optimale. 
    La navigation n'est pas aisée, et les internautes ont du mal à trouver ce qu’ils recherchent. Par exemple, si votre site ne dispose pas d’une version optimisée pour la navigation mobile, vous vous coupez de nombreux prospects potentiels… Pour améliorer l’UX (“User eXperience”, ou “expérience utilisateur”), et ainsi booster vos résultats, vous devez donc repensez l’arborescence et l’ergonomie de votre interface !

🤓La preuve par l'exemple

Le site web de la Fnac est un bon exemple d’UX design réussi. Pour une meilleure navigation, la marque a choisi un menu vertical, et un regroupement par catégories des produits qu’elle propose. La différence entre le site de 2014 et celui de 2018 est flagrante :

Avant :

fnac-ancien-site-refonte

 

Après :

fnac-nouveau-site-refonte 

  • Votre site web met trop de temps à charger.
    Et c’est un problème majeur ! Cette infographie de Kissmetrics montre qu'un délai de chargement de 1 seconde supplémentaire, peut réduire le taux de conversion de 7% ! Alléger son site internet (réduction du poids des images, mise en place d’un lazyloading, simplicité de l’arborescence, etc.) c’est s’assurer des leads, voire des clients, en plus. 

  • Votre site web n’est pas optimisé pour la navigation mobile.
    Il est donc indispensable que votre interface soit pensée pour les mobiles ! On parlera alors de “responsive design”, ou même de “mobile first” (lorsque votre site est d’abord pensé pour la navigation mobile).
54% de la navigation sur internet se fait aujourd’hui depuis un smartphone. 


🤓La preuve par l'exemple

La Ville de Paris a su optimiser son site internet pour chaque type de format (ordinateur, tablette et mobile) tout en préservant son ergonomie et son design attrayant.

Site sur ordinateur :

paris-responsive-design-ordinateur

 

Site mobile :

paris-responsive-design-mobile

 

  • Votre site web n’intègre pas de solution de marketing automation, et cela vous prend énormément de temps pour déployer vos campagnes de communication.
    Le marketing automation est un outil précieux pour envoyer vos newsletter automatiquement aux prospects intéressés, ou bien mettre en place des conversations automatisées et personnalisées avec vos prospects, grâce aux workflows. 

80% des professionnels du marketing qui utilisent des logiciels de marketing automation génèrent plus de leads (HubSpot)

  • Votre équipe ne parvient pas à mettre à jour facilement votre site web, ce qui leur fait perdre du temps et complexifie leur travail à chaque modification, aussi minime soit elle.
    Un site web se doit d’être ergonomique pour les visiteurs, mais aussi pour les équipes en charge de sa gestion et de son actualisation. 
    Comment expliquer ces difficultés ? Lors du lancement de votre stratégie digitale, vous avez décidé de déléguer la création de votre site web à un prestataire extérieur ? Votre développeur a quitté l’entreprise depuis belle lurette sans vous laisser de mode d’emploi pour la gestion du site web ? Dans ce cas, il est temps de vous lancer dans la refonte de votre site et d’investir dans une solution CMS facile d’utilisation.
03

Les 4 avantages à la refonte de votre site internet

Taux de conversion en hausse, modernisation de l'image de marque, avance sur vos concurrents :D

Les résultats ne sont pas au beau fixe, vous n’arrivez pas à atteindre efficacement votre clientèle, vos concurrents gagnent des parts de marché… Quelles que soient vos motivations, c’est décidé, vous souhaitez vous lancer dans la refonte de votre site web !

Cette sage décision vous apportera bon nombre d’avantages sur le long terme :

  1. L'augmentation de votre taux de conversion et de votre nombre de visites mensuelles. Avec un meilleur référencement sur les moteurs de recherche, une navigation facilitée et un site plus convaincant, nul doute que vous pourrez enfin attirer des internautes intéressés par votre offre ! Et votre portefeuille de clients s’en trouvera enrichi...
  2. Une longueur d’avance sur vos concurrents. Grâce à une ergonomie originale et une charte graphique impactante, vous saurez vous démarquer de vos concurrents, marquer les esprits de vos cibles et générer davantage de contacts.
  3. Une meilleure communication sur votre offre, et donc une base de contact épurée. Votre proposition de valeur est votre meilleure arme pour communiquer sur vos produits ou sur vos services. Correctement pensée, elle vous aidera à atteindre les prospects qui correspondent à votre cible et à ne conserver que les prospects pertinents d’un point de vue commercial. 
  4. Une amélioration de votre image de marque, notamment grâce une meilleure expérience utilisateur et à une identité visuelle plus attrayante.

Ebook Q2 prospection digitale Budget 2018

04

Le commencement : réaliser un l'audit de l'existant

“Ignorant d’où je viens, incertain où je vais.” – Alphonse de Lamartine

Avant de se lancer dans un projet de refonte de votre site web, il est nécessaire voire indispensable de prendre un peu de recul et d’analyser votre situation actuelle. Un audit de l’existant s’impose donc !

 

L’audit de conversion

Débuter par un audit de conversion, c’est s’intéresser au parcours d’achat de vos leads, et comprendre ce les amènent à acheter votre produit ou service.

Pour accompagner vos contacts jusqu’à l’acte d’achat (c’est-à-dire jusqu’à leur “conversion”) le processus est le suivant :

  • Créez des contenus, dans une stratégie de Content Marketing, pour attirer des prospects potentiels sur votre site web. Il peut s’agir d’articles de blog, de vidéos, d’ebooks, etc. Vos contenus doivent cependant toujours conserver un lien avec votre activité ou les services que vous proposez à vos clients, mais surtout apporter une valeur ajoutée à votre cible !
  • Insérez des call-to-action (CTA) dans vos contenus, ou “appel à l’action”, pour inciter vos visiteurs à poursuivre leur parcours d’achat. Souvent caractérisé par un bouton visible sur lequel figure un message accrocheur, le CTA invite généralement les internautes à télécharger un document (ebook, livre blanc…) ou à s’inscrire à un événement, voire à une une newsletter. Pour attirer davantage de contacts, redoublez de créativité et faites varier les formats en présentant vos CTA sur une image ou bien en les intégrant dans une vidéo par exemple.

 

Exemple de CTA utilisé sur le site de Neoptimal : 

Ebook Q2 prospection digitale Budget 2018

  • Rédigez des landing pages attrayantes, ce sont sur ces pages que les internautes vont “atterrir” après avoir cliqué sur vos CTA. L’unique but de ces pages est de convertir ces visiteurs en contacts, voire en clients, en leur faisant remplir un formulaire. Ce dernier vous servira à collecter des données qui enrichiront votre base de données, qualifier et hiérarchiser les contacts identifiés et faciliter le travail de votre équipe commerciale.

    Votre landing page peut prendre de multiples formes et comporter une offre, une proposition d’essai gratuit, proposer le téléchargement d’un ebook, l’inscription à votre webinar ou bien encore à votre newsletter.

 

Lors de votre audit de conversion, vous allez devoir vous interroger sur la présence et l’efficacité de tous ces éléments sur votre site internet. De manière générale, il est généralement plus simple et moins coûteux d’améliorer votre taux de conversion plutôt que d’augmenter votre trafic en organique, alors ne négligez pas cette étape !

 

A titre d’exemple, prenons un site qui génère 1200 visites mensuelles et dispose d’un taux de conversion de 0,5%, soit 6 contacts identifiés par mois. En retravaillant le discours, l’emplacement des CTAs, en créant de nouvelles landing pages, ce taux peut facilement atteindre les 1,5%, ce qui représente 18 nouveaux contacts par mois, soit une augmentation de 200%... Alors, convaincu de l’importance à attacher au taux de conversion de votre site ?

 

Voici une liste non-exhaustive des questions à vous poser pour votre audit de conversion sur :

  • Les contenus : “Les contenus que je propose sur mon site web sont-ils impactants ?” “Apportent-ils une réelle valeur ajoutée ?”, “Répondent-ils aux problématiques de ma cible ?”, “Sont-ils différents des contenus proposés par mes concurrents ?”...
  • Les call-to-action : “Mes CTA sont-ils assez visibles ?”, “Leur couleur est-elle assez voyante ?”, “Sont-ils placés à des endroits stratégiques ?”, “Les messages de mes CTA sont-ils correctement rédigés et suffisamment explicites ?”...
  • Les landing pages : “Mes landing pages sont-elles attrayantes ?”, “Les champs de mes formulaires sont-ils clairs ?”, “L’intérêt de remplir les landing pages est-il clairement énoncé ?”...

 

L’audit expérience utilisateur (UX design)

Selon la norme ISO 9241-210, l’UX design désigne les “réponses et [les] perceptions d’une personne qui résultent de l’usage ou de l’anticipation de l’usage d’un produit, d’une service ou d’un système”. En d’autres termes, il s’agit de l’expérience que fournit votre site internet à l’utilisateur qui le visite.

 

Nous vous donnons ci-dessous quelques pistes de réflexion pour votre audit UX design :

  • Votre menu de navigation doit être “user friendly”. Késako ? Cela signifie que l’internaute ne doit pas se sentir perdu, sans savoir comment revenir en arrière, ou comment trouver l’information qu’il recherche. Vous devez alors répondre aux questions suivantes : “Mon visiteur sait-il où il se trouve lors de sa navigation ?”, “Mon menu de navigation est-il suffisamment visible ?”, “Mes menus déroulants sont-ils clairs ?”, etc. Si vous possédez un moteur de recherche interne, assurez-vous qu’il soit suffisamment mis en valeur et facile d’utilisation pour le visiteur. Pensez à prévoir un menu spécifique pour la navigation mobile et l’affichage sur petit écran.

  • Votre page d’accueil doit attirer quant à elle l’utilisateur et lui donner envie de rester sur votre site web. Pour cela, vous devez vous demander si votre proposition de valeur est clairement énoncée, et si vos éléments de contenus sont finement ciselés pour capter l'attention de vos cibles. L’expérience utilisateur passe par une bonne compréhension de votre offre, et impacte donc votre taux de conversion.

Hompeage du site Neoptimal : 

page-accueil-neoptimal-site 

Gardez en tête que vous n’avez que 3 ou 4 secondes pour convaincre un visiteur de rester sur votre site web. Un design et une expérience utilisateur optimisés sont donc indispensables pour attirer l’attention et vous différencier, tout en renforçant votre image de marque.

 

L’audit technique

L’audit technique consiste à réaliser une analyse approfondie du dispositif technique constituant votre site web. Vous allez donc vous intéresser aux technologies utilisées, à votre temps de chargement, ou à la compatibilité multi-devices de votre interface.

 

  • Le temps de chargement est essentiel, comme vous le savez les internautes sont de moins en moins patients, et 60% d’entre eux quittent une page si le temps de chargement excède 3 secondes d’attente seulement ! Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vos pages peuvent mettre trop de temps à charger : des images trop “lourdes” (poids supérieur à 100 Ko), de trop nombreuses vidéos ou un code source trop complexe. De nombreux outils existent pour diagnostiquer la vitesse de chargement de votre site web, comme Dareboost, Google PageSpeed Insights ou GTmetrix.
  • Les technologies utilisées correspondent à votre CMS (ou “Content Management System”), c’est-à-dire le logiciel avec lequel vous avez décidé de construire votre site web. Certains CMS utilisent des code trop lourds et peuvent augmenter le temps de chargement de votre site, ce qui est dommageable. Vous commencez à le comprendre : chaque seconde de perdu détériore l’expérience utilisateur. Et l’utilisateur est (très) exigeant... Pour tester vos technologies, ou trouver celles que vos concurrents utilisent, nous vous conseillons BuiltWith, un logiciel gratuit et facile d’utilisation.
  • La compatibilité multi-devices est aujourd’hui un IN-DIS-PEN-SA-BLE. La navigation mobile a dépassé la navigation sur ordinateur : on estime que près de 75% des recherches dans le monde sont aujourd’hui faites sur smartphone ! Pour attirer plus de leads et donc augmenter votre taux de conversion, vous devez absolument optimiser votre site web pour chaque type de support, et plus particulièrement pour le mobile si ce n’est pas encore le cas.

 

responsive-design-ux-refonte

 

L’audit de l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO)

Le SEO désigne la faculté qu’a un site web à se positionner dans les premiers résultats des moteurs de recherche suite aux requêtes tapées par les internautes. Aujourd’hui, il s’agit surtout d’être correctement référencé par Google qui possède plus de 90% de part de marché dans le monde. Lors de cet audit vous allez donc devoir vous intéresser à la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche, à l’optimisation de vos visuels et à la pertinence de vos contenus. Bien entendu il s’agit d’une liste non exhaustive des questions à se poser pour être mieux référencé, pour plus de détail n’hésitez pas à consulter notre article sur le référencement SEO !

  • Interrogez-vous d’abord sur les éléments d’infrastructure de votre site web : “Les URL sont-elles correctement rédigées (sans underscore, sans ponctuation, sans accent et sans caractères spéciaux) ?”, “La méta-description respecte-elle les codes de Google ?”, “Le titre de mon site web est-il inférieur à 70 caractères ?”, “Les liens internes et externes sont-ils cohérents ?”...

  • Vos visuels jouent également un rôle très important dans votre optimisation SEO. Vous devez vous intéresser au poids de vos images, ainsi qu’à leur attribut alt-texte. Un alt-texte est un moyen pour Google de “lire” vos images. En effet, le moteur de recherche est “aveugle” et ne parvient à les référencer que grâce au titre que vous leur donnez. Par exemple, l’image ci-dessous pourrait avoir l’alt-texte suivant : “fleur-rose-petale” (attention à ne pas insérer d’accent, Google ne les comprend pas !).

 

fleur-rose-petale

 

  • Vos contenus doivent être pertinents ! Insérez des mots clés en quantité raisonnable, et privilégiez surtout un champ sémantique défini. Sachez également que le nombre de mots moyen des premiers résultats Google est de 2000 mots, mais rien ne sert de tirer sur la longueur en fournissant un contenu peu pertinent. Privilégiez toujours un contenu de qualité, répondant aux interrogations de vos prospects, aéré et parsemé de statistiques bien choisies. Le storytelling se révèle également une arme extrêmement puissante pour conserver l’attention des internautes et leur donner envie de consulter de nouveaux contenus de votre site.

Vous avez maintenant une meilleure vue d’ensemble des résultats de votre site web, de ses points faibles et des axes d’amélioration à envisager. Cependant, si vous n’êtes toujours pas à l’aise avec les notions de SEO, gardez en tête que l’important c'est de parler le même langage que votre cible, proposer du contenu qui va l'intéresser pour l'attirer vers vos offres, et leur donner envie de rester sur votre page !

À présent, il est temps de débuter la rédaction de votre cahier des charges afin de le présenter à des freelances ou à des agences web, qui sauront vous accompagner et vous conseiller.

05

Comment construire votre cahier des charges ?

“La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.” – Peter Drucker

Un cahier des charges est un document central, qui permet à l’entreprise prestataire ou au freelance de cerner votre projet, de connaître vos enjeux opérationnels et vos objectifs, avant de débuter la mise en oeuvre. Il est important d’y définir précisément vos attentes et spécifications, afin de faciliter le travail du maître d’ouvrage et d’éviter d'éventuels litiges ultérieurs.

 

Pour maximiser l’efficacité de vos recherches, commencez par définir une liste des fonctionnalités auxquelles votre nouveau site web devra absolument répondre. L’ensemble de ces besoins sera ensuite regroupé au sein d’un cahier des charges. Voici les 5 étapes à suivre pour rédiger un bon cahier des charges !

 

Présentez votre entreprise

Le document débute obligatoirement par une présentation de votre entreprise, de votre activité, de vos résultats mais aussi par un audit de l’existant (bonne nouvelle, c’est déjà fait !) de votre site web actuel. Cette présentation est fondamentale, car elle permettra au prestataire d’analyser votre situation et de proposer une solution adaptée à vos besoins.

Ce que votre cahier des charges doit inclure :

  • L’historique de votre activité qui synthétise l’évolution globale de votre entreprise depuis sa création. Cela comprend vos résultats passés, le nombre de vos salariés, et vos principales activités. N’hésitez pas à insérer toutes les informations qui vous semblent pertinentes, le prestataire pourra ainsi établir une stratégie qui vous correspond !

  • La présentation de votre entreprise et de ses résultats actuels donne un aperçu de votre situation et de vos problématiques. Insérez dans votre cahier des charges un organigramme de votre société, ainsi que l’ensemble des documents comptables témoignant de sa situation financière (bilan, compte de résultat…). N’oubliez pas de présenter votre activité et d’inclure un book des produits ou des services que vous proposez. Encore une fois, cela permettra à l’agence ou au freelance de mieux comprendre vos objectifs et vos enjeux.

  • L’audit de votre site internet permettra au prestataire en charge de votre projet de savoir d’où il part et ce qu’il reste à accomplir. Reprenez les points précédemment évoqués : audit de conversion, audit de l’UX design, audit technique et audit SEO. Soyez le plus précis possible et ajoutez des données factuelles (taux de conversion, taux de clics, nombre de visiteurs, nombre de pages de votre site…).

 

Présentez votre projet

Il est maintenant temps de définir votre projet et d’expliquer les raisons qui vous poussent à réaliser une refonte de site web.

 

Pour débuter, il est indispensable de définir vos objectifs SMART :

  • S pour Spécifiques : vos objectifs doivent être clairement définis. Ne vous laissez pas tenter par des objectifs vagues tels que « Attirer des clients ». Il faut être précis et avoir en tête le but exact de votre refonte : « Attirer des dirigeants d’entreprises BtoB du secteur tertiaire et augmenter mon taux de conversion ».

  • M pour Mesurables : vos objectifs doivent être quantifiables. Vous devez connaître précisément votre budget, vos objectifs quantitatifs (taux de conversion, nombre de visites…) et le coût final de votre projet. Sans objectifs mesurables, il sera impossible de réaliser une analyse a posteriori pour identifier vos points d’efficacité et vos axes d’amélioration.

  • A pour Atteignables : vos objectifs doivent être à la hauteur de vos moyens. Avez-vous le budget nécessaire pour réaliser le site de vos rêves ? Votre projet n’est-il pas trop ambitieux ? Votre marché offre-t-il le potentiel suffisant pour que vous puissiez atteindre vos objectifs de trafic ?

  • R pour Réalistes : vos objectifs doivent être faisables et réalistes par rapport au temps que vous vous donnez ou aux moyens que vous avez à votre disposition. Vouloir atteindre 500 000 visites mensuelles en 2 mois alors que vous en comptez seulement 500 à l’heure actuelle est surement trop ambitieux...
  • T pour Temporels : vos objectifs doivent être définis dans le temps. Se donner des deadlines c’est fixer une limite temporelle pour ne pas procrastiner indéfiniment !

 

Une fois, ces objectifs définis, le pilotage dans la durée de votre refonte n’en sera que facilité.

 

objectifs-smart-refonte-site

 Une fois vos objectifs déterminés, il faut savoir à qui vous souhaitez vous adresser. La définition d’une cible est primordiale pour affiner votre discours et construire des contenus percutants et adaptés pour augmenter :

  • votre nombre de visites
  • votre taux de conversion.

Exemple de cible pour une entreprise effectuant des prestations d’inbound marketing : des chefs d’entreprises BtoB soucieux de moderniser leur image et d’augmenter leur taux de conversion grâce aux levier d’internet.

 

Pour finir, ajoutez les informations périphériques qui vous semblent pertinentes : souhaitez-vous traduire votre site web en plusieurs langues ? Désirez-vous l’optimiser pour différents supports (mobiles, tablettes) ? Comment souhaitez-vous organiser l’hébergement de votre site ?

 

Décrivez le graphisme de votre site web

 

Pour que le résultat soit visuellement le plus fidèle possible à vos attentes, il ne faut pas oublier d’insérer des recommandations graphiques dans votre cahier des charges :

  • La charte graphique est le document comprenant l’ensemble des éléments graphiques de votre entreprise et leurs règles d’utilisation dans chaque situation (logos, couleurs, typographies, calques, etc.). Lors d’une refonte de site web, les entreprises en profitent généralement pour revoir leur identité visuelle et la moderniser afin de répondre aux nouveaux standards (des polices plus espacées, non linéaires, des couleurs flashy comme l’ultra-violet, etc.). Inclure une nouvelle charte graphique ou des recommandations sur une nouvelle identité visuelle, c’est aider votre prestataire à cerner vos attentes et donc à mieux les respecter.

  • Le design du site web est un élément important de vos recommandations graphiques, car il existe une multitude de designs différents ! Depuis quelques années, le design “flat” (ou “plat”) est à la mode, et la plupart des entreprises privilégient le minimalisme aux graphismes détaillés. Vous pouvez également opter pour un design “parallaxe scrolling”, qui s’animera si l’utilisateur descend sur votre page.

Exemple : le site du restaurant et bar à cocktails “Bliss” a choisi d’animer le fond de son site internet à mesure que l’utilisateur descend sur la page. Cela rend l’interface plus attrayante et optimise l’expérience utilisateur !

 

site-bliss-parallaxe-design

 

  • Une maquette graphique pour décrire l’organisation de votre site web telle que vous l’imaginez. Ce dernier point n’est pas indispensable, mais peut devenir primordial si vous avez déjà en tête un modèle précis pour votre site web. En réalité, c’est souvent le prestataire qui se charge de ce travail, mais rien ne vous empêche de proposer la vôtre ! Pas de panique, vous n’avez nullement besoin de compétences en design ou en codage pour réaliser une maquette. Il suffit simplement de faire figurer les éléments principaux et leur place sur un document de type Word ou Powerpoint. Si vous avez l’âme d’un graphiste, vous pouvez même vous essayer à Photoshop !

 

Précisez les fonctionnalités et les éléments techniques attenues

À présent intéressez-vous à l’aspect technique de votre site web. Vous vous rappelez de quoi il s’agit ? Tout simplement, d’optimiser l’expérience utilisateur pour que la navigation sur votre interface soit la plus agréable possible. Ce faisant, vous améliorerez votre taux de conversion à coup sûr !

 

  • Déterminez l'arborescence de votre site internet. Vous devez définir les sections, rubriques et pages principales que vous voulez voir figurer. Par exemple : “Notre histoire”, “Nos produits”, “Nous contacter”...

  • Définissez les fonctionnalités dont devra disposer votre interface. De nombreuses possibilités sont envisageables et peuvent vous permettre de convertir vos visiteurs plus facilement : une boutique en ligne, un moteur de recherche interne, un blog, une inscription à la newsletter, etc.

  • Indiquez vos préférences de contenus ainsi que vos standards SEO s’il y a. Souhaitez-vous pouvoir créer des articles de blog ? (Ma conviction est que cela est aujourd’hui nécessaire et si vous n’êtes pas encore convaincu, je vous laisse découvrir cet article rédigé par Nathalie). Souhaitez-vous publier des vidéos ou des photos ? Allez-vous déléguer ces tâches à votre prestataire ?

  • Anticipez également l’évolution ultérieure de votre site internet en prévoyant un backoffice épuré qui vous permettra d’optimiser graduellement votre site, de créer de nouvelles pages grâce à des templates, le tout sans connaissances techniques spécifiques.

jumelle-avenir-site-web 

Enfin, vous pouvez également préciser les navigateurs avec lesquels vous souhaitez être compatibles (Safari, Google Chrome, Mozilla Firefox, etc.) ainsi que l’hébergeur choisi (Ex2, Nuxit, 1&1, etc.).

 

Insérez les prestations attendues et les modalités de sélection

Dans la dernière partie de votre cahier des charges, vous devez évoquer les modalités de sélection et les conditions d’exécution du contrat. Pour cela, posez-vous les questions suivantes :

  • Quelles prestations attendez-vous de votre prestataire ? Une agence digitale ou un consultant freelance peuvent fournir un grand nombre de services, et il est important de définir au préalable les prestations qui vous intéressent : développement, design, intégration, mise à jour, maintenance, formation à la gestion du site, production de contenus ...

  • Quel est le planning d’exécution du projet ? Pour quelle date souhaitez-vous que votre site soit opérationnel et en ligne ? Tenez compte des aller-retours nécessaires pour faire progresser le projet et de l’investissement en temps et en ressources nécessaires. Considérez cependant que créer un site internet à partir de 0 en moins de 3 mois est tout simplement impossible.

  • Comment se déroulera le suivi de la progression du projet ? Il est également indispensable de fixer à l’avance plusieurs dates avec votre prestataire pour faire des points sur l’avancée du projet. Déterminez également la façon dont vous allez réaliser vos points : rendez-vous physiques, téléphoniques, échanges par mails… Définissez également en interne un responsable, en charge du pilotage du projet.
06

Comment choisir vos outils et votre prestataire ?

Accompagner quelqu’un, c’est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C’est être à côté.” – Joseph Templier

Vos objectifs sont définis, votre cahier des charges est rédigé, il ne vous reste plus qu’à sélectionner votre prestataire. Son choix est un facteur clé de succès et il dépend de vos besoins, mais également de votre budget. Nous vous ci-dessous donnons tous nos conseils pour choisir une agence web ou un freelance qui vous convient !

 

Quel prestataire ?

Lors du choix de votre prestataire, de nombreuses questions feront leur apparition, et il faudra y répondre avec soin.

  • Quel budget pour une agence web ? Pour un site web basique, comptez entre 2000 et 5000 €. Si au contraire, vous envisagez un site web complet comportant bon nombre de fonctionnalités et d’une taille plus importante, prévoyez entre 5 000 et 20 000 €. Ces chiffres peuvent vous sembler importants au premier abord, mais notez que vous disposerez d’une équipe complète aux compétences variées pour travailler sur votre projet.

  • Dois-je choisir un conseiller freelance ou une agence digitale ? Vous pouvez choisir de contacter un conseiller freelance pour la réalisation de votre projet ou bien de travailler avec une agence spécialisée. Les deux solutions apportent leur lot d’avantages et d’inconvénients. Un freelance peut vous livrer la prestation voulue pour un budget moindre, et vous apporte une flexibilité que ne possède pas forcément les agences web. Une agence vous demande certes des frais plus élevés, mais constitue une équipe d’experts qui répondent à vos besoins et optimisent la gestion de vos ressources. À vous de choisir la solution qui correspond le mieux à vos attentes !
     
  • Dois-je contracter avec un ou plusieurs prestataires ? Gardez à l’esprit qu’un freelance possède généralement moins de compétences qu’une équipe spécialisée composée par une agence web. En revanche, l’équipe formée par l’agence vous sera certainement imposé. Alors pourquoi ne pas composer vous-même votre équipe d’expert ? Sélectionnez plusieurs freelances compétents sur des plateformes dédiées (Malt, XXE…) et construisez un groupe de travail adapté à vos besoins et à vos exigences ! Pilotez un groupe de plusieurs prestataires peut cependant s’avérer compliqué à gérer, si le responsable du projet ne dispose pas des compétences nécessaires pour guider chacun des prestataires.

via GIPHY 

Freelance, agence web, les deux… Votre choix est fait, et vous vous rapprochez de votre but ! Maintenant, il faut vous y retrouver dans cet océan de professionnels et de travailleurs indépendants. Pour cela, vous devez vous poser plusieurs questions essentielles :

  • “Quelle est l’attitude du prestataire face à mon cahier des charges ?” Respecte-t-il vos choix et vos contraintes ? Ou cherche-t-il à imposer son processus sans tenir compte de vos besoins ?

  • “La présentation de son service est-elle standard, ou réellement personnalisée en fonction de mes enjeux ?” A-t-il réalisé une présentation en fonction des informations que vous lui avez fournies ou utilise-t-il un PowerPoint impersonnel ?

  • “Ses choix et son argumentation sont-ils clairement exposés ?” Si des points de désaccord émergent, expose-t-il son point de vue de façon argumentée, ou impose-t-il ses choix sans les justifier ?

  • “Réalise-t-il un rétro-planning réaliste en fonction de la charge de travail que demande mon projet ?” Promet-il un résultat incroyable en 2 mois à peine ? Réalise-t-il un calendrier des deadlines à respecter et se donne-t-il des objectifs réalistes, en tenant compte des disponibilités de vos équipes ?

  • “Envisage-t-il le déroulement du projet de la même façon que moi ?” Votre façon de voir les choses est-elle la même que la sienne ? Si non, est-il possible de trouver un terrain d’entente entre les deux façons de travailler ?

 

Enfin, intéressez-vous à l’ancienneté et aux réalisations de l’agence ou du freelance. Une entreprise qui a une année d’expérience seulement n’aura pas les mêmes moyens ni les mêmes ressources qu’une entrepris,e qui témoigne déjà de 3 années d’expérience en la matière.

 

Neoconseil 💡: n’oubliez pas de demander un devis détaillé au prestataire choisi, ou à plusieurs prestataires si votre choix n’est pas encore fait. Vérifiez s’il est réaliste, complet, répond correctement à vos enjeux, et n’est pas excessif !

 

Le faire soi-même, une fausse bonne idée ?

 

Vous envisagez de vous lancer vous-même dans ce chantier de taille ? Pourquoi pas, c’est une option tout à fait plausible, mais il vous faut prendre conscience de plusieurs éléments que vous devez savoir avant de vous lancer dans ce projet ambitieux.

  • C’est un exercice qui nécessite des compétences très variées : webdesign, développement de site, conception-rédaction de contenus impactants, référencement et optimisation SEO, marketing et commercial, gestion de l’hébergement du site, gestion HTTPS… Pour cela, assurez-vous de disposer en interne d’une équipe, qui regroupe l’ensemble de ces connaissances pour bien débuter votre projet.

 

  • Vous devrez assurer la gestion de votre site web post-création, ce qui demande un temps conséquent (création régulière de contenus, suivi du référencement, surveillance des indicateurs de performance, gestion de la sécurité…). En choisissant d’externaliser la refonte de votre site web, vous pouvez convenir avec le prestataire sélectionné qu’il effectue le suivi et la gestion sur le long terme de votre site internet, vous déchargeant ainsi de cette responsabilité.

 

  • Les formalités légales et administratives seront à votre charge. À vous la rédaction des conditions générales de vente, la mise en conformité de votre site au RGPD, la rédaction des mentions légales.

 

  • La refonte d’un site web est un projet qui peut prendre énormément de temps. Un dirigeant de TPE ou de PME ne dispose pas forcément de ce temps, et c’est pourquoi nous vous conseillons de sous-traiter le projet à un prestataire qui saura vous fournir un travail de qualité en un temps donné.

 

Maintenant vous avez toutes les clefs en main pour choisir LE prestataire qui vous convient : une agence web, un freelance, ou vous-même !

 

Quel CMS pour mon projet ?

À présent, il est temps de trouver un CMS (Content Management System) qui vous convient et qui vous permet de gérer votre site web efficacement. Nombreuses sont les refontes dûes à un CMS obsolète ou trop complexe d’utilisation au quotidien. Cela engendre une perte de temps non négligeable, de la frustration et de la démotivation chez vos équipes, et des revenus diminués.

Prenez les choses en main, et investissez dans un CMS digne de ce nom ! Dans cette partie nous avons décidé de vous parler de deux géants du secteur : Hubspot et WordPress.

 

Débutons par HubSpot :

  • Avec son design épurée, la plateforme est très instinctive, et permet de gérer directement tous vos outils d’inbound marketing. Vous pourrez y créer vos landing pages, vos formulaires, mais également vous tenir au courant du comportement et de l’évolution de votre communauté grâce au suivi de nombres KPIs.

hubspot-formulaire-creation

  • Vous aurez également accès à l’ensemble des outils d’optimisation SEO et vous pourrez mesurer l’efficacité de chacun de vos contenus (vues, backlinks générés, taux de conversion…). L’avantage majeur d’HubSpot est qu’il intègre bon nombre de fonctionnalités nativement , et vous n’aurez pas besoin d’applications annexes pour simplifier votre travail. Par exemple, vous aurez accès aux résultats de l’ensemble de vos campagnes menées sur les réseaux sociaux, directement sur la plateforme !

 

  • En ce qui concerne le prix, il est évolutif en fonction de vos besoins et de la taille de votre base de données (de 185 à 3000 euros par mois). Pour la plupart des entreprises, le prix oscille entre 1000 et 1100 euros pour une base de données allant de 5000 à 10000 contacts.

 

Enchaînons maintenant avec WordPress :

Un outil très polyvalent”, “apprécié du plus grand nombre”… Il s’agit de WordPress bien entendu ! Adopté par près de 74,6 millions de sites dans le monde, le CMS propose de nombreuses qualités bien utiles.

  • Gratuit et personnalisable, installer Wordpress ne demande pas de frais d’inscription. L’outil propose des centaines de thèmes gratuits, et certains utilisateurs proposent les leurs pour des sommes abordables. Parfait pour les petits budgets !
  • Simple d’utilisation, la plateforme a opté pour une ergonomie très intuitive. Nul besoin d’un diplôme en développement web pour pouvoir manier l’outil : il est accessible à tous ! Vous pourrez ajouter vos blocs texte, vos images, vos liens et organiser vos menus en quelques clics seulement.
  • Un référencement simplifié sur les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…). WordPress est reconnu pour être l’un des meilleurs outils pour booster votre référencement SEO.
  • Des mises à jour régulières, gages de la sécurité de votre site web et de la protection des données de votre entreprise.
07

Comment optimiser la refonte de votre site internet sur le long terme ?

Découvrez comment doper le ROI de votre projet de refonte de site web.

“Il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à l’avenir.” – François Mitterrand

Ca y est ! Votre site est publié, optimisé pour le SEO, conforme au RGPD et attire ses premières visites. Congrats ! Mais ne vous reposez pas sur vos lauriers, votre travail ne s’arrête pas là.

Vous le savez surement, lorsque vous venez de planter une graine dans du terreau, il faut l’arroser et la surveiller régulièrement pour s’assurer de son épanouissement. Il en va de même pour votre site web : arrosez-le régulièrement de contenus, et surveillez ses KPIs et son environnement concurrentiel pour assurer la croissance de votre entreprise. C’est ainsi que, pour terminer, nous allons vous donner quelques petits conseils pour pérenniser et piloter votre site internet sur le long terme.

via GIPHY

 Le growth-driven design pour un site qui sort du lot

Le monde digital est en perpétuelle mutation, et il devient de plus en plus compliqué de suivre le rythme. Les sites statiques deviennent obsolètes en quelques années à peine, et il faut constamment revoir le design, le contenu et l’arborescence de votre plateforme sous peine d’être mis rapidement sur la touche par vos concurrents. Et c’est ici que le growth-driven design prend tout son sens!

Le “growth-driven design” (GDD) c’est le moyen de faire évoluer constamment son site, sans devoir attendre une refonte globale et complète. L'idée étant de gagner en agilité pour procéder régulièrement à des évolutions pour votre plateforme. Pour cela, il vous faut analyser régulièrement vos performances et établir des stratégies en fonction de celles-ci.

3 étapes-clés pour optimiser le ROI de vos actions : 

  • Suivez vos indicateurs clés de performance (le taux de conversion, le nombre de visiteurs, le taux de clic…) et analysez-les pour déterminer vos points de faiblesse et vos axes d’amélioration.

  • Identifier les freins que rencontrent vos prospects dans leur processus d’achat. La méthode A/B testing est un outil d’analyse très efficace pour différencier les stratégies qui fonctionnent de celles qui n’engendrent pas de conversion. Comment fonctionne-t-elle ? Elle consiste tout simplement à tester en parallèle deux versions d’un même contenus de conversion, l’une comportant une légère modification, et d’analyser celui qui va donner les meilleurs résultats, pour répliquer ensuite cette optimisation.

  • Appliquez les résultats de vos expériences une fois réalisées. Un page de téléchargement convertit 3 fois moins qu’une autre ? Abandonnez-la ou modifiez-en le contenu ! Se remettre constamment en question, c’est s’assurer une évolution permanente et efficace.

 

Le marketing automation pour générer des prospects qualifiés

Pour doper le ROI de votre refonte de site internet, miser sur le “marketing automation” (littéralement “marketing automatisé”) est un pari efficace. Alors de que nombreuses solutions sont à votre disposition, toutes vous permettent de mettre en place des outils de conversion (de vos internautes en prospects) et de maturation (de vos prospects en clients). HubSpot est d’ailleurs l'un des leaders du secteur et va vous faire gagner un temps incroyable et faciliter vos campagnes de lead nurturing. Késako ? On vous explique tout !

Vous le savez certainement, pour améliorer votre taux de conversion, il faut vous occuper de vos prospects (ce qu’on appelle le “lead nurturing”), et les aider à mûrir en leur proposant un contenu adapté. Alors, au lieu de perdre un temps considérable à programmer vos campagnes d’emailing et à cibler les bons prospects, adoptez le marketing automation ! Ce formidable outil fera tout le travail à votre place en vous permettant de mettre en place des :

  • Workflows : la mise en place de workflows (ou “scénarios”) vous permettra de guider le prospect tout au long de son parcours d’achat. En fonction de ses choix et de sa navigation sur votre site web, le visiteur sera redirigé vers certains types de contenus adaptés, en fonction de sa “maturité”. Ci-dessous, un exemple d’arbre de scénarios.

refonte-site-neoptimal-scenarios

 

  • Lead scoring : cette pratique consiste à donner un “score” à chaque contact identifié afin de connaître son niveau de maturité. Ce score étant déterminé grâce aux actions qu’il réalise sur votre site web. Par exemple, un contact ayant téléchargé plusieurs ebooks et livres blancs aura un score de 150 points, tandis qu’un prospect ayant uniquement souscrit à votre newsletter disposera d’un score de 50 points. Généralement, ce concept va de pair avec la mise en place d’un arbre de scénarios.

  • Envoi de contenus ciblés : certains logiciels de marketing automation (Sendinblue, Plezi, HubSpot…) proposent d’envoyer directement des contenus ciblés aux prospects intéressés et réduisent ainsi considérablement votre temps de prospection.

 

Customer Relationship Management

 

Les logiciels CRM (ou Customer Relationship Management) sont des solutions de gestion de la relation client et vous permettent de mieux connaître les comportements et les besoins de vos clients. Le CRM est désormais un indispensable pour de nombreuses entreprises, car ils peuvent vous permettre d’augmenter considérablement votre taux de conversion en menant une politique de fidélisation efficace. On vous explique pourquoi :

  • En BtoB, un client représente (généralement) plus de valeur qu’un client BtoC. Certes moins nombreux, ils disposent cependant d’un budget plus important. La gestion et le suivi de votre relation avec ces derniers est donc primordiale pour générer plus de ventes et booster vos résultats.

  • Grâce à votre logiciel CRM, vous disposerez d’un aperçu de l’ensemble des actions des leads sur votre site web : téléchargement de brochures, de livres blancs, souscription à la newsletter, etc.

  • Les CRM créent des relations personnalisées avec les clients de la base de données. En utilisant le marketing automation, il est très simple pour ces logiciels de cibler les besoins de chaque contact et de leur transmettre un contenu adapté.

  • Vous ferez également gagner un temps considérable à votre équipe commerciale en facilitant son organisation ainsi que le suivi et le développement de votre entonnoir de vente.

 

Convaincu ? Alors il ne vous reste plus qu’à choisir votre logiciel CRM. L’important est qu’il vous convienne, et qu’il soit adapté aux spécificités de votre entreprise. Pensez par exemple à un logiciel facile d’utilisation et adaptable pour répondre aux évolutions de votre organisation. HubSpot propose un très bon CRM : complet et intuitif, il fera le bonheur de votre entreprise et de vos collaborateurs !

 

Bonus : faîtes vivre votre site internet !

Pour terminer, votre site web ne doit jamais devenir obsolète. Comment faire ? En publiant du contenu bien sûr ! Entretenez votre blog en rédigeant régulièrement des articles qui apportent une véritable valeur ajoutée à votre cible. Chez Neoptimal nous publions par exemple des conseils pour mettre en place une stratégie d’inbound marketing efficace au sein de votre entreprise, pour accompagner les PME et ETI dans leur transformation digitale, ou encore à maîtriser les différents outils du marketing digital.

 

Lorsque vos articles sont publiés, n’oubliez pas d’en faire la communication sur les différents réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter…) afin d’attirer plus de leads. Attention cependant à adapter vos posts, car chaque réseau possède ses propres codes. N’hésitez pas à consulter nos différents articles expliquant leur fonctionnement et les règles à respecter sur chacun d’entre eux.

 

Et voilà, vous êtes fin prêts à lancer la refonte de votre site internet, mais n’oubliez pas : il ne doit pas être figé dans le temps, et être évolutif ! Face aux mutations constantes du monde digital et des attentes des consommateurs, il faut que votre site permette à vos équipes de s'adapter facilement aux évolutions des algorithmes. Le COS (Système d’Optimisation de Contenu) d’HubSpot s'y prête parfaitement, c’est la raison pour laquelle nous l’avons choisi pour le site de Neoptimal !

Allez-y, jetez-vous dans le grand bain ; vous verrez, vous ne le regretterez pas. 

via GIPHY

Et comme le dit l’écrivain Bernard Werber : “Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d’oser les tenter…”

CTA-Ebook-Prospection-Digitale

 

Trouvez votre bonheur !