Xing, le réseau social des entreprises BtoB internationales

Rédigé par Nathalie le 24 avril 2018
Temps de lecture : 11 min.

Lorsque l'on parle de réseaux sociaux professionnels, c'est toujours LinkedIn avec ses 500 millions de membres dans le monde et 14 millions d'inscrits en France qui arrive en tête, devant Viadeo et Xing (un réseau social d'origine allemande).

Alors que Viadeo est en totale perte de vitesse, Xing, en 3e place, tire en revanche son épingle du jeu : c'est d'ailleurs le réseau professionnel leader en Europe. En comptabilisant plus de 15 millions d'inscrits dont 13 millions dans les pays de la région DACH : D-Deutsch (Allemagne), A-Österreich (Autriche), CH-Schweiz (Suisse), il dépasse largement LinkedIn qui ne comptabilise lui  "que" 11 millions de membres dans cette même région... (Top Dog social media, 2018).

Qui plus est, ces dernières années, Xing a accéléré son développement et cumule les bons résultats, espérant devenir un véritable challenger face au champion LinkedIn. Le réseau s'affiche ainsi fièrement comme une plateforme pour l'emploi, le développement de partenariats et la génération de croissance, même si les fonctionnalités proposées sont davantage orientées RH. 

Après un rappel sur les enjeux des réseaux sociaux professionnels pour les entreprises, notre article vous présentera le fonctionnement de Xing, si celui-ci présente un intérêt pour le développement de votre business et pour finir nous verrons si Xing peut rivaliser avec le leader LinkedIn ?

Au sommaire : 


Pourquoi la présence des entreprises sur les réseaux sociaux n’est plus optionnelle ?

image mapemonde

Dans « le Baromètre des médias sociaux en entreprise » publié par Hootesuite (2017), 87% des marketeurs interrogés utilisent les médias sociaux en entreprise, avec en tête : Facebook, Twitter et LinkedIn.

On définit un réseau social comme un regroupement virtuel de personnes physiques ou de personnes morales (entreprises, association ou institution permettant) permettant à chacun de ces membres de discuter et d’échanger. La présence des entreprises et des marques sur les réseaux sociaux s’est de plus en plus généralisée depuis plusieurs années, ces derniers ne sont plus réservés à une utilisation privée. Ce sont des vecteurs de communication qui présentent pour l’entreprise les enjeux capitaux suivants :

  • Améliorer la visibilité et la notoriété: que ce soit une multinationale, une ETI ou encore une PME, toute société se doit de créer une page à son nom. Celle-ci contiendra les informations essentielles sur votre entreprise (nom, descriptif, zone d'activité, contacts...) et devra contenir un lien qui renverra vers le site officiel de votre société pour générer du trafic supplémentaire. Il est aussi important de créer du contenu à l’image de votre société (article, vidéos, photos), contenu qui apporte une vraie valeur ajoutée à votre audience et vous distingue de vos concurrents ! Ces contenus doivent apporter des informations ou des réponses aux questions de vos prospect et être en cohérence avec l’activité de l’entreprise pour être relayé auprès de votre audience cible. Les réseaux sociaux sont un formidable tremplin pour le contenu, qui constitue la véritable pièce maîtresse de votre stratégie inbound marketing. Les contenus à créer peuvent prendre de multiples formes : étude de cas, livres blancs, newsletter, ebooks, infographies, etc. 
  • Développer le business : avec l’arrivée des réseaux sociaux, il est maintenant plus simple d’identifier ses contacts cibles, construire son réseau (clients, prospects, partenaires, prescripteurs, confrères, voire concurrents), et donner de la visibilité à son offre et/ou à son expertise par ses publications et commentaires. La diffusion de vos contenus sur les réseaux sociaux peut se faire à moindre coût et permet de dynamiser les ventes ou augmenter le nombre de clients. Comment ? Tout simplement en vous faisant découvrir à de nouveaux prospects, ou bien encore en générant des visites issus des réseaux sociaux sur vos landing pages, qui vous permettront d'identifier des prospects potentiels, Par exemple, il suffit de faire connaître son offre en créant et en animant les actualités sur sa page entreprise. L’information sera vite relayée par les autres membres du réseau, générera le « buzz » pour attirer de nouveaux prospects. 


Neoconseil 💡:
Ne négligez surtout pas le potentiel des outils de génération de leads proposées par LinkedIn et consorts. Leurs critères de ciblage socio-démographiques et de comportement sont réellement efficaces. 

  • Optimiser le recrutement : les réseaux sociaux professionnels sont de plus en plus utilisés par les recruteurs pour trouver leurs futurs collaborateurs, que ce soit en publiant sa propre offre d’emploi ou en démarchant directement les profils sur internet pour trouver le bon candidat. En outre, il est aussi possible de trouver le candidat idéal en passant par la communauté du réseau social. Comment ? En se faisant connaître auprès de la personne qui vous intéresse par le biais d’un membre de votre réseau qui lui est proche. Cette cooptation permet de gagner du temps et de toucher davantage de profils pertinents.
  • Un outil de veille performant : dans un contexte d’hyper concurrence, le développement massif des RSPN (Réseau Sociaux Professionnels Numériques) constitue un dispositif de veille d’importance majeure. En effet, grâce aux informations diffusées (par exemple sur LinkedIn, Viadeo, ou Facebook, etc?), il est possible d’acquérir une meilleure connaissance de ses concurrents (ex : nouveaux concurrents, produits, services, clients, technologies, méthodologies etc.) et sur l'état d'esprit en interne (ex : la tournure des annonces d'emplois des concurrents, la fréquence de publication des posts de recherche d'emplo, les méthodes de management, le turn-over etc.). Les informations ainsi collectées peuvent être utilisées dans le cadre d’une veille concurrentielle qui consiste à surveiller, analyser et exploiter les actions et stratégies des concurrents pour trouver de nouvelles opportunités et se protéger d'éventuelles menaces.
    Nouveau call-to-action

Pour une utilisation performante des réseaux sociaux, il faut définir une stratégie social media propre à son entreprise. Une des étapes de la stratégie social media consiste à bien choisir ses réseaux sociaux : Facebook, Twitter, LikedIn, Viadeo… Le choix est vaste, nous vous présentons dans la prochaine partie : Xing le réseau social BtoB qui par son nombre d’abonnés et sa croissance fait concurrence à LinkedIn !

Xing le réseau social BtoB qui monte ?

image logo xing


Xing : comment ça marche ?

Créé par Lars Hinrichs en 2003 à Hambourg, Xing est un réseau social qui rassemble 15 millions de profils dont plus de 50% sont basés dans des pays germanophones. La majorité des utilisateurs de Xing (plus de 80%) sont employés à temps plein et plus de 40% de ses membres occupent des postes de direction. Xing est bien représenté dans la plupart des industries, avec 12% des membres dans le domaine de la technologie de l'information (TI). (Whatis.com, 2012).

Xing est donc un excellent vivier de talents professionnels, il est d’ailleurs le deuxième réseau social le plus utilisé par les chasseurs de tête pour le sourcing, après LinkedIn et avant Viadeo.

La plateforme propose des profils pour des personnes et des groupes individuels, ainsi que des forums de discussion et une assistance pour la coordination d'événements. Plus de 50 000 groupes existent au sein de Xing !

L'adhésion de base pour le site est gratuite, mais accéder à certaines fonctions - telles que des recherches spécifiques ou des messages aux personnes auxquelles on n'est pas connecté - nécessite un abonnement premium, qui démarre à 6,35€ par mois. Si l’inscription sur Xing est rapide, l’optimisation de l’utilisation de Xing et l’accès aux différentes fonctionnalités proposées ne sont pas simples. En tant que membre « gratuit » les services seront limités, rendant peu utile l’inscription. Ce modèle premium garantit aux utilisateurs une accrue et une fonctionnalité étendue de recherches (voir tableau ci-dessous)

tableau comparatif des fonctionnalités de Xing

Tableau des services   Xing

Comme avec LinkedIn, l'objectif de Xing est d'aider les membres à trouver un emploi ou à entrer en contact avec des personnes avec lesquelles ils ont travaillé. Mais l’intérêt principal de Xing réside sur son caractère local. Ses membres sont essentiellement constitués d’experts et de professionnels issus des pays DACH…

Si vous souhaiter développer votre business dans ces pays ou orienter votre carrière professionnelle en Allemagne, Xing est un réseau indispensable !

Des perspectives de croissance tournées vers l’international ?

Des revenus en plein essor

Entre Janvier et Septembre 2016, les revenus de Xing ont augmenté de 24%, le réseau social a enregistré 134,5 millions d'euros de revenus et un résultat de 43,7 millions d’euros (Cio.de, 2017). Cette croissance est due à une augmentation du nombre d’utilisateurs et à l’arrivée de nouvelles fonctionnalités sur le réseau social.

LinkedIn enregistrait en 2017 un CA de 3,6 milliards de CA pour 500 millions d’utilisateurs (Blogdumoderateur, 2017).


En calculant le revenu par utilisateur, Xing se montre plus performant que LinkedIn


Un développement à l’international qui demeure timide

Dans une perspective d’accroissement, Xing investit aussi à l’international. Début 2017, le réseau social a investi 1,3 million d’euros dans le lancement de son portail de notation aux US : Kununu en collaboration avec le job board Monster (Cio.de, 2017).

Et d’autres pays devraient suivre :

"Nous ne nous limitons pas aux Etats-Unis avec le lancement de Kununu. Si cela fonctionne, il est tout à fait possible que nous développons dans d'autres pays", a déclaré M. Vollmoeller, PDG de Xing.

En outre, Xing pense au rachat possible de réseaux spécialisés destinés à des groupes cibles spécifiques au niveau international…

Cependant, les dirigeants du réseau social allemand sont bien conscients des risques pesant sur les entreprises s'étant opposées frontalement à LinkedIn : le français Viadeo faisant partie des victimes... A leurs yeux, la grande force de Xing réside dans sa dimension régionale (espace germanophone européen) !  

Dans nos secteurs d'activités, il y a deux manières d'exister: jouer dans la cour des géants, comme Google, Facebook ou Linkedin , ou être un acteur régional [...] Nous avons opté pour la deuxième option.", M. Schneuwly, Directeur de Xing pour la Suisse.

Xing semble vouloir s’émanciper de la région DACH. Dès le commencement, le réseau social avait déjà effectué quelques rachats de réseaux locaux en Espagne et en Turquie. Depuis, Xing s’est donné les moyens pour se développer encore plus à l’international… Peut-il rivaliser ainsi avec LinkedIn ?

 

Image réseau social bleu


Xing peut-il rivaliser avec LinkedIn ?


Quelles différences entre les 2 réseaux ?


Une énorme différence entre les deux concurrents fait surface quand on regarde l'environnement international
. Les entreprises avec des bureaux internationaux ou qui emploient des employés du monde entier, sont plus susceptibles d'être trouvées sur LinkedIn que sur Xing.

En effet,LinkedIn possède le plus grand réseau d'affaires au mondeet compte plus d'un demi-milliard de membres dans plus de 200 pays et régions, ce qui en fait un immense vivier de talents pour les entreprises internationales. En 2016, un chercheur a examiné combien d'employés du groupe d'entreprises DAX (Deutscher Aktienindex) sont présents sur Xing et LinkedIn… Les résultats ont été stupéfiants : environ 820 000 employés DAX étaient sur LinkedIn, et un peu moins de 240 000 sur Xing.

Cependant, Xing conserve une longueur d'avance dans les pays germanophones de l'Union Européenne et on s'aperçoit rapidement que ses membres sont particulièrement actifs. 

Une autre différence significative intervient au niveau des fonctionnalités proposées par chacun des deux réseaux pro:les services gratuits sur le profil Xing sont beaucoup plus limités que sur celui de LinkedIn. Par exemple la recherche avancée est payante sur Xing, pas sur LinkedIn.

Image logo LinkedIn


Lequel est le meilleur : Xing ou LinkedIn ?

LinkedIn rattrape son retard

De nombreux Allemands, pour qui le réseau social Xing est le réseau dominant, pensent que LinkedIn essaie de faire correspondre son format américain à l'Allemagne, tout en «ne s'adaptant pas» à la culture et aux sensibilités du peuple allemand. Contrairement à Xing qui comprendrait mieux "l’âme allemande". Cela illustre les différences culturelles qui peuvent subsister entre l'Allemagne et les États-Unis, et même si les Allemands acceptent la façon américaine de faire des affaires, ils ne l'adoptent pas pour eux-mêmes.

D'un autre côté, en 2017, LinkedIn avait déjà atteint 11 millions de membres dans les pays DACH, contre  15 millions pour Xing dans la même région… Il semble que LinkedIn est en train de rattraper son retard !


Les nouvelles fonctionnalités lancées par LinkedIn lui donnent un avantage considérable

Dans l’article « Au revoir, Xing : le succès croissant de LinkedIn en Allemagne » (thelocal.de, février 2018), l'auteur avance que LinkedIn croît plus vite que Xing et qualifie même l'entreprise américaine de «success story» en Allemagne ! A quoi est dû ce succès ?

LinkedIn a lancé un nouveau service pour les membres germanophones en 2017 intitulé « Career Tips and Mentoring ». Il permet aux membres de recevoir des conseils de carrière d'autres utilisateurs et même de travailler en partenariat avec des mentors ayant suivi une formation similaire.

Le réseau social américain offre également une interface utilisateur similaire à celle de Facebook, qui inclut un flux affichant des actualités, des offres d'emploi et des notifications basées sur les connexions, les centres d'intérêt et les abonnements des utilisateurs. En comparaison, la page d'accueil de Xing n'a guère évolué et demeure somme toute basique…

Les équipes éditoriales de LinkedIn (qui opèrent dans six langues différentes) aident aussi les membres à trouver des sujets à explorer et les soutiennent dans la rédaction de leurs contenus. Elles veillent à ce que 500 influenceurs du monde entier (personnalités connues ou des experts issus d'un large éventail de domaines, exemple d’influencer allemand : le PDG de Daimlar, Dieter Zetsche) publient régulièrement sur le réseau social.


LinkedIn, boostée par son rachat par Microsoft ?


Enfin, l'acquisition de LinkedIn en 2016 par Microsoft donne un avantage supplémentaire au réseau social américain, qui rejoint un groupe avec une puissance de frappe considérable. Avec l’accord de Microsoft, LinkedIn a obtenu un financement supplémentaire et un accès à des millions de personnes susceptibles de rejoindre son réseau. En conséquence, le nombre d’abonnés en Autriche sur LinkedIn a dépassé celui de Xing...


S'inscrire sur Xing, ou ne pas s'inscrire sur Xing ?


LinkedIn et Xing offrent aux professionnels la possibilité de créer des profils et un réseau de carrière. Le réseau sur lequel vous vous concentrez dépend entièrement de vous, mais il est fortement recommandé d'avoir un profil sur LinkedIn et Xing. Particulièrement sur ce dernier, si vous souhaitez développer votre business dans les pays germaniques.

Cependant, si vous cherchez un changement de carrière ou à faire des affaires en dehors de la région DACH, LinkedIn reste le choix évident. En plus de sa dominance à l’internationale, LinkedIn avec ses services gratuits et son ergonomie, facilite plus le partage et encourage ses membres à interagir entre eux.

De plus, malgré, les efforts de Xing, LinkedIn est en pleine croissance dans les pays DACH ! 


Notre article s’arrête là… Vous connaissez maintenant les atouts et les enjeux de Xing ainsi que le rôle primordial des réseaux sociaux dans le développement de votre entreprise. Afin de bien choisir le ou les réseaux sociaux qui vous correspondent,découvrez notre article sur l’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises !

Nouveau call-to-action

Envie d’approfondir ?