Comment se lancer sur un nouveau marché en 2018 grâce au digital ?

Rédigé par Hugo le 7 novembre 2017
Temps de lecture : 3 min.

Plus qu'un nouveau souffle, l’accélération de la transformation numérique apparaît aujourd'hui comme un puissant levier de regain économique, dans un contexte d’atonie. La sphère numérique et digitale a connu et connaît toujours une belle montée en puissance et sa définition s’est considérablement enrichie : réseaux sociaux, géolocalisation, Big Data, cloud, objets connectés, inbound marketing, prospection digitale

Un écosystème aux frontières sans cesse repoussées qui est devenu incontournable pour croître ou se lancer sur un nouveau marché. Au niveau des entreprises, les chiffres appellent à l’optimisme. Découvrez dans cet article les chiffres clefs des potentiels de croissance mis en exergue par des études des cabinets McKinsey et Roland Berger. Ces perspectives vont donneront des envies d’accélérer votre transition digitale.


Numérique et développement d'un nouveau marché : quelques chiffres

Les études des Cabinets Roland Berger et McKinsey parlent d’elles mêmes. L’étude Roland Berger L’aventure numérique une chance pour la France (septembre 2014) précise que «les entreprises les plus matures dans leur transformation numérique ont eu une croissance 6 fois plus élevée que les entreprises les plus en retard». Le cabinet nous délivre par ailleurs de belles perspectives: «en accélérant leur transformation numérique, les entreprises françaises auraient la capacité de doubler leurs taux de croissance ».

Des perspectives optimistes partagées par McKinsey qui dans son étude (Accélérer la mutation numérique des entreprises) évalue à +40% l’augmentation brute potentielle du résultat opérationnel pour une entreprise qui réussit sa mutation numérique ! Cette augmentation résulterait d’une réduction des coûts opérationnels induite par le numérique (efficacité d’entreprise, travail plus fluide, partage) mais aussi d’une augmentation du chiffre d’affaires. Des chiffres qui poussent à réfléchir…

L’écosystème numérique est large et recouvre à la fois le fonctionnement interne de l’entreprise (dématérialisation des échanges, gestion informatisée) ainsi que sa présence digitale sur le web, qui ouvre et démultiplie les opportunités de développement de nouveaux marchés. Comment concrètement ?


Le digital permet une approche centrée client qui augmente les chances de se vendre sur un nouveau marché

Le canal digital permet tout d’abord aux entreprises d'être à l'écoute des consommateurs et de recueillir des éclairages concernant leurs besoins. Le Big Data, le suivi des conversations clients sur les blogs et les réseaux sociaux par la veille les aident à bien cerner les besoins des consommateurs pour délivrer des produits et services en phase avec leurs attentes, ou encore à adapter leur conversation commerciale. C'est d'autant plus utile lorsqu'on veut tester un nouveau marché qu'on ne connaît pas encore !

Les habitudes des prospects, particuliers ou entreprises, ont par ailleurs changé. Ils attendent des transactions simples, pratiques et instantanées, un fort degré de personnalisation, et des interactions plus riches avec les entreprises. Le canal digital permet de replacer l’utilisateur final au cœur, par exemple en augmentant la valeur ajoutée proposée au client via une réactivité immédiate, une attention personnalisée, pour finalement augmenter les chances de vendre. La prospection digitale s’inscrit dans cette dynamique !

New call-to-action

Le digital permet de couvrir rapidement et à coûts réduits de nouveaux marchés ou d’étendre l’offre de produits ou services.

Le digital permet aussi à l'entreprise de communiquer sur ses produits et services, en touchant de nombreux consommateurs et autres clients potentiels en masse. Les réseaux sociaux comme LinkedIn (6 millions d'utilisateurs en France) et ses nombreuses communautés de professionnels, les dispositifs de prospection en ligne, la publicité en ligne (sur les médias professionnels par exemple), la publicité mobile, et la généralisation d’e-shops de biens ou de services sont des moyens efficaces, puisqu'ils permettent de toucher avec un moindre effort des milliers de prospects que l'on soit sur son marché d'origine ou sur un nouveau marché.

Si votre nouveau marché se trouve à l'étranger, vous pouvez le tester depuis la France, sans avoir à envoyer une équipe sur le terrain dès le début. Les réseaux sociaux permettant également de partager, repartager et recommander des contenus, les perspectives sont énormes. Cela implique d'identifier les nouveaux formats publicitaires en ligne, d’adopter les bons outils de mesure et de planification et d’intégrer les compétences et outils nécessaires, bien évidemment.


Le digital diminue les barrières géographiques et culturelles et facilité la conquête d'un nouveau marché

Si l’export représente une source indéniable de croissance pour les PME françaises, celles-ci sont freinées dans leur action par l’investissement qui est demandé au départ (coût du transport/logistique, ressources dédiées, risque de change) et par le manque de maîtrise du contexte local (habitude des consommateurs, risque politique). Et pourtant l’exportation est aussi une occasion d’innover en s’exposant à de nouveaux consommateurs et de nouvelles habitudes de marché.

Les technologies numériques (webmeeting, coworking à distance) ainsi que les méthodes de prospection digitale permettent de préparer le nouveau marché à distance et de créer de vraies opportunités commerciales avant de démarrer, pour aller chercher les gisements de développement de chiffre d'affaires en tout sérénité.

contact-transformation-digitale

Envie d’approfondir ?