La Landing page, outil clé pour convertir vos visiteurs

Rédigé par Alix le 30 mai 2018
Temps de lecture : 13 min.

      « Page de téléchargement », « page d’inscription », « page d’atterrissage » ou même « attéripage » … Beaucoup de mots pour désigner ce que l’anglo-saxon a choisi de nommer une bonne fois pour toutes « Landing Page » !

    Difficile d’imaginer que ce petit outil marketing, apparemment anecdotique, soit pourtant si important dans le processus de conversion des prospects en clients. Et pourtant…Cet outils est au cœur de la démarche Inbound Marketing. C’est pourquoi on vous dit tout sur elle, de son rôle à sa confection, en passant par son insertion et sa promotion dans votre processus marketing !

    Alors prêt à faire décoller vos Landing pages ? 


    avion-décollage-sunset

     

    SOMMAIRE INTERACTIF :

    Pourquoi utiliser une Landing page ? 

    Comment créer une Landing page ? 

    Quelle place pour la Landing page dans une démarche Inbound Marketing globale ? 

     

    Pourquoi utiliser une Landing page ?

     

    … La « LP », c’est quoi ?

     

     La Landing Page est un outil bien pratique, qui s’utilise à peu de frais et dont les avantages sont indéniables. Cependant, peu nombreux sont ceux qui savent en tirer profit ! Aujourd’hui beaucoup d’entreprises font l’erreur de se focaliser sur le trafic généré par leur site internet, sur l’optimisation de contenus pour le SEO, et de tenter de monter coûte que coûte les échelons qui mènent non pas au paradis, mais presque : à la première position dans le cœur (ou dans les recherches) du dieu Google.

     

    Pourtant, si votre site attire les internautes, encore faut-il pouvoir les identifier et les convertir en prospects. Sans cela, la consécration d’être positionné sur la sacro-sainte première page Google n’est que peu d’intérêt.

     

    C’est là qu’intervient la Landing Page : page sur laquelle « atterrit » un internaute après avoir cliqué sur un CTA (tout élément graphique encourageant un internaute à cliquer), présent dans un email, un bandeau publicitaire, une page de blog ou un site internet. Elle peut prendre de nombreuses forme, mais propose le plus souvent le téléchargement d'un contenu premium comme un livre blanc ou un ebook, l'accès aux brochures des offres, ou bien une demande de démo. 

     

    D’accord, mais à quoi sert concrètement une Landing page ?

     

    La Landing Page est d’abord et avant tout un outil de conversion : en cela, elle est au cœur de la démarche Inbound Marketing ! L’internaute, à la recherche d’une offre, est amené librement à donner ses informations, point de départ du processus de vente. En cela, la Landing Page est à la frontière entre le marketing (car, une fois terminée, elle doit effectivement être un bijou de communication) et la vente (puisqu’elle constitue, d’une certaine façon, la première pierre de l’édifice commercial, qui commence avec l’identification des prospects).

    Cette page est donc conçue pour être efficace et pour encourager l’internaute à réaliser une action bien particulière : demander une démonstration de logiciels, obtenir un ebook etc... Sans elle, ce dernier navigue à tout va sur le site internet. Avec elle, il se retrouve face à une page ciblée et adaptée au maximum à ce qu’il recherche : les offres qui pourraient l’intéresser et les informations utiles pour lui, tout cela se trouve condensé sur une seule et même page.

      

    En échange de ce contenu, l’internaute doit rentrer ses coordonnés dans un mini-formulaire, permettant de définir son potentiel commerciale et sa maturité. Il est alors consigné dans le CRM de l’entreprise et les équipes commerciales sont désormais capables de suivre ce contact au fil des étapes qui le mèneront à l’acte d’achat. Un échange équitable d’informations, en somme.

     

    Finalement, la landing page est l’étape qui permet à l’entreprise de récolter des informations sur un internaute, d’identifier des contacts et donc de qualifier des prospects (c’est-à-dire les contacts rentrant dans sa cible). 

     

    Comment créer une Landing Page ?

     

    On l’a vu, la Landing page vise à convaincre son visiteur d’effectuer une tâche dont, naturellement, il se méfie : livrer des informations personnelles en remplissant un formulaire. Or, le risque de se faire spammer effraie encore de nombreux internautes, y compris en BtoB. C’est pourquoi la Landing page constitue un véritable défi, car elle doit impérativement rassurer l’internaute sur le professionnalisme de l’entreprise qui la crée et sur sa bonne utilisation des informations collectées. S'il suffit de quelques techniques pour créer une Landing page efficace et qui convertit, certaines erreurs sont cependant rédhibitoires !

     

    Les 5 erreurs qui vous feront rater votre Landing page.

     

    • Créer une Landing Page trop longue : les informations doivent tenir sur une seule page et ne pas dépasser la ligne de flottaison : l’utilisateur doit pouvoir saisir les informations en un coup d’œil !

     

    • Oublier le titre et le sous-titre : le titre doit capter l’attention et montrer immédiatement et précisément la nature de l’offre. Le sous-titre doit être tout aussi clair et précis, donner envie d’en savoir plus et de poursuivre la lecture.

    Neoconseil 💡: comme la plupart des internautes ne consulte les pages web qu'en diagonale, pensez à hiérarchiser vos titres en variant la taille de police pour capter leur attention.

     

    titre-neoptimal

    Exemple  d'une landing page du site Neoptimal

     

    • Proposer trop d’illustrations : le but de la Landing Page, c’est d’être lue rapidement par l’internaute. Si les images prennent le pas sur l’information, c’est mauvais signe. Trouvez-donc un juste milieu entre un texte trop concentré (paragraphes monolithiques à proscrire) et un texte trop fourni en illustrations. En revanche, si l’image permet à l’internaute de rester quelques secondes de plus sur la page, foncez ! L’utilisation d’une vidéo peut aussi être un vrai plus.

     

    • Ecrire un texte trop compact : aérez votre texte au maximum pour le rendre agréable à voir et facile à lire ! Pour cela, surligner en gras les informations importantes et abusez sans scrupule des nombreux avantages de la liste à puce.

     

    • Omettre la page de remerciement : parent pauvre du marketing digital, la page de remerciement constitue en réalité un outil de fidélisation important ! Elle constitue le coup de grâce qui va conforter l’internaute dans l’idée qu’il a pris la bonne décision. Profitez-en pour établir une connexion aussi personnelle que possible, avec pour première règle celle de la politesse (par exemple, n’hésitez pas utiliser un jeton de personnalisation pour débuter vos remerciements avec le prénom de l’internaute. Enfin, invitez votre prospect à vous suivre sur les réseaux sociaux ou à continuer sa visite sur votre site web (avec des phrases de type : « vous pourriez également être intéressé par … »). L’essentiel est de rester cohérent avec l’identité de votre site et de votre plume !

    Par exemple, voici 2 pages de remerciement inspirantes ! 

    thank-you-page

    Page de remerciement repérée sur le site internet https://blog.kissmetrics.com

     

    page-remerciement-neoptimal

     

    Page de remerciement made in Neoptimal

     

    Les 5 techniques pour transformer sa Landing page en machine à prospects !

     

    Milllème-versionjpg

    • Optimiser votre Landing Page pour le SEO. Comme pour un article de blog, il s’agit de soigner son référencement Google en utilisant les bons mots-clés. Par ailleurs, pensez à réduire au maximum le temps de chargement : plus de 3 secondes d'attente et c'est le risque que l'internaute ne quitte votre page avant qu'elle ne se charge...

     

    • Inclure un témoignage, une statistique, une citation voire une vidéo ! Tous les formats sont bons pour rassurer son prospect et rendre votre Landing page originale et ludique.

     

    • Utiliser des couleurs contrastées : cela vous permettra de rendre votre Landing page plus visuelle en compartimentant les groupes d’idées (un encart « témoignage » dans une couleur différente par exemple sera du plus bel effet). En un clin d’œil, l’internaute pourra se focaliser sur ce qui l’intéresse et aller droit au but. Attention cependant à respecter la charte graphique de votre entreprise.

     

    • Épurer la page de tout lien inutile : votre seul but est d’amener l’internaute à remplir le formulaire. Veillez donc à ne lui laisser aucune échappatoire, si ce n’est avec un logo permettant de renvoyer vers la page d’accueil de votre site. Pour cela, supprimez tout lien sortant mais également tout bouton de navigation : out le header, la barre « Menu » … C’est notamment le cas dans l’exemple ci-dessous.

     

    • Rappeler la date et le lieu de votre événement : Dans le cas d’une LP permettant l’inscription à un webinaire ou à un événement, il est fondamental de rappeler à l’internaute ces informations-clés pour qu’il puisse les bloquer dans son agenda. Ainsi, vous diminuerez substantiellement le no-show lors de vos événements.

     

    landing-page-lucibel

     

    Exemple : la landing page de Lucibel, groupe de produits et solutions d’éclairage nouvelle génération, issus de la technologie LED

     

    Négliger le formulaire : l'erreur à ne pas commettre

     

    Le formulaire est l’élément le plus important de votre Landing page puisque c’est lui qui va fournir à votre entreprise les informations rentrées par l’internaute, qui serviront à vos équipes pour en faire un client potentiel.

     

    Dès lors, il ne s’agit pas uniquement de récolter de l’information brute ou de simplement remplir sa base de données : toute l’utilité du formulaire d’inscription réside au contraire dans la collecte et l’analyse de ces données. Un formulaire ne donne pas uniquement un prénom, un email, un poste… Il permet surtout de se faire une idée du niveau de qualification du prospect, de sa maturité commerciale, de son niveau d’intérêt pour l’offre proposée, en un mot, de lui attribuer un « score » en fonction de sa pertinence et de sa maturité. C’est la technique du scoring, un préalable indiscutable à toute stratégie de marketing automation efficace !

     

    Pour réussir son formulaire, pensez à

    • Nommer explicitement les champs
    • Formuler des questions courtes
    • Eviter à tout prix les questions intrusives
    • Miser sur les champs intelligents pour qualifier progressivement les prospects (technique du progressive profiling)
    • Ne pas poser plus de 5 questions. 

     

    Neoconseil 💡: rapprochez de votre équipe commerciale. Interlocutrice directe de vos clients et prospects, elle sera en mesure de vous guider pour définir les questions les plus à même d’identifier la pertinence d’un contact, le tout en lien avec votre stratégie de prospection commerciale.

     

    Quelle place pour la Landing Page dans une démarche Inbound Marketing globale ?

     

    Multiplier les Landing pages : la clé d'une génération de prospects réussie

     

    La Landing page s’insère pleinement dans la démarche Inbound Marketing, car elle ne s'adresse pas à la volée à l'ensemble des internautes et n’est pas imposée par l’entreprise. Au contraire, son but est véritablement d’offrir un contenu personnalisé (et éducatif) au prospect, qui accepte en échange de livrer ses informations pour accéder à ce contenu !

     

    Dès lors, il est contre-productif de ne proposer qu’une seule Landing page « générique » sur son site web. Il y a plusieurs types de clients, avec leurs problèmes et leurs centres d’intérêt. Il y a également plusieurs types de contenu et d’offres : les landing pages doivent être donc aussi variées que le sont les cas de figure ! C’est ainsi qu’elles seront efficaces et aptes à convertir : à un client hésitant, proposez une landing page visuelle (une vidéo ferait l’affaire) menant vers un contenu informatif et ludique (une infographie par exemple). A un client déjà renseigné et prêt pour l’achat, présentez-lui une landing page permettant de télécharger une brochure d’une de vos offres / produits correspondants à ses besoins etc …

     

    Seulement voilà, la Landing page vise à récolter des informations sur les prospects. Mais avant elles, comment connaître son client pour pouvoir s’y adapter ? Tout cela paraît paradoxal … sauf si vous vous appuyez sur une méthode qui a déjà fait ses preuves, celle de la Buyer Persona*. Autrement dit, il vous faut définir en amont les profils-types auxquels vous savez devoir vous adresser. Ainsi, vous générerez des leads, certes, mais des leads qualifiés, pertinents et dans votre cible.

     

    *La Buyer Persona est une personne imaginaire, mais elle constitue le point de départ de toute démarche marketing et le patron sur lequel vous allez pouvoir, ensuite, construire vos Landing pages.

     

    Pour cela, posez-vous les bonnes questions :

    • Quelles sont les habitudes de vos Buyer Personas ? (En matière de recherche d’informations, d’achat…)
    • Quelles sont leurs problèmes et enjeux (métiers, personnels, etc.) ?
    • Quelle est leur situation professionnelle ? S’agit-il d’un expert ou d’un novice ? D’un dirigeant ou bien d’un opérationnel ?
    • Dans quel secteur travaillent-t-ils ?

     

    Une fois ces informations récoltées et solidement consolidées, vous aurez toutes les clés pour rédiger une Landing page qui convertit ! 

     

    Promouvoir la Landing page

     

    De la même manière qu’un client représente toujours un cas particulier auquel il faut savoir s’adapter au maximum, ses habitudes, elles aussi, peuvent varier considérablement. Si la recherche naturelle est l’un des moyens d’accéder à votre site internet, notamment grâce à votre blog (votre outil de création de contenu phare), et donc aux landing pages, les différents canaux qui mènent à vous sont pluriels. Ne les négligez donc pas !

     

    • Les articles de blog sont de bons moyens pour générer des clics vers vos Landing Pages. Avec eux, vous vous positionnez comme expert dans votre domaine, et vous donnez envie à l’internaute d’en savoir plus. Positionnez vos Call-to-Action à la fin, voire au milieu de votre article, pour les mener vers des Landing page appropriées et en rapport avec votre sujet de blog pour mieux les convertir.
    Nouveau call-to-action

    Exemple Neoptimal : CTA menant vers une Landing page  répondant aux besoins des dirigeants décidés à accélérer leur développement commercial

     

    • Les réseaux sociaux sont toujours une bonne idée : c’est là que vous trouverez vos internautes. Pour cela, travaillez vos accroches pour capter l’attention et l’intérêt de vos communautés. Choisissez les horaires adaptés pour doper l’impact de vos publications et veillez à choisir pour Twitter les hashtags les plus pertinents.

     

    • Les emails peuvent également mener vers une landing page : qu’ils contiennent un bouton CTA directement après le texte ou un lien vers un article de blog, tous les chemins mènent à la Landing page ! Votre newsletter peut ainsi faire la promotion d’un de vos contenus hébergés derrière une page de téléchargement : par exemple, si vous créez une brochure correspondant à une nouvelle offre de service, ne pas utiliser sa newsletter pour communiquer autour est nun bien mauvais calcul.

     

    • Le lead flow est également un outil très efficace : il consiste en une mini-landing page. Proposé par le logiciel de marketing automation Hubspot, il constitue un complément à vos Landing Page traditionnelles fort utile. Il apparaît lors de la navigation d’un internaute sur votre site internet et lui propose de réaliser rapidement de petites actions, comme une inscription à votre Newsletter. Le formulaire est restreint au minimum : le nom, l’email tout au plus, ainsi que l’obtention de son consentement éclairés à recevoir vos communications. Ses atouts résident dans sa concision et sa rapidité d’exécution. Un vrai avantage pour valoriser votre production de contenus, accroître votre liste d’email opt-in et accroître votre base d’abonnés.

     

    lead-flow-1

     

    lead-flow-2

    (exemple : le lead flow du site https://www.socialmediaexaminer.com)

     

    Tester votre Landing Page

     

    • Traquez les conversions générées par la Landing page. Mesurez l’efficacité de chacune de vos campagnes marketing en analysant le comportement des utilisateurs qui atterrissent sur votre page de téléchargement. De nombreux internautes la quitte au bout de quelques secondes à peine et aucun ne remplit votre formulaire : c’est que votre LP ne met pas suffisamment en valeur le contenu proposé aux internautes. Essayez également de réduire le nombre de questions... Vous identifierez par la même occasion les canaux de génération de demande les plus pertinents en matière de conversion, un plus toujours utile !

     

    • Réalisez un A/B test : dirigez une moitié des visiteurs vers une Landing page, et l’autre moitié vers une Landing page quasi-similaire sur laquelle vous avez opéré une légère modification et observez les résultats. Laquelle des deux est la plus performante ? Ne conservez que la meilleure !

    Vous pouvez ainsi tester de nombreux éléments :

    • le texte descriptif précisant la valeur de votre offre, contenu, ou produit
    • les questions de votre formulaire
    • le visuel utilisé
    • les couleurs de votre CTA
    • le texte de votre CTA

    Comme vous l’avez compris, chacun des éléments de votre LP pourra être analysé séparément et son impact sur la conversion globale analysé afin de ne conserver que les meilleures options.

     

    A présent que la Landing page n’a plus de secret pour vous, voici l’ultime conseil : faites-vous plaisir et laissez s’exprimer votre créativité . Vos prospects n’ont qu’à bien se tenir ...

    Et si vous éprouvez toujours des difficultés pour rédiger, construire et intégrer vos propres landing pages, Neoptimal a développé une offre adaptée pour accompagner les entreprises et les aider à doper la conversion de leur site internet !

     

    Nouveau call-to-action

     

    Découvrez tous nos articles sur le même sujet : Prospection commerciale Génération de leads

    Trouvez votre bonheur !