4 conseils pour créer un blog professionnel qui sort du lot

Rédigé par Alix le 21 juin 2018
Temps de lecture : 14 min.

Avoir un blog d’entreprise, c’est bien … l’alimenter, c’est encore mieux ! Mais comment ne pas se laisser prendre par cette hantise de l’écrivain – ou du bloggeur -, la crainte de la page blanche ? Comment alimenter son blog d’entreprise sur la durée, renouveler ses articles, et générer un contenu régulier sans pour autant voir sa pertinence et sa qualité décliner ? 

 

Rappellez-vous les avantages du blog professionnel sont nombreux pour une entreprise : 

    • C’est un excellent moyen pour améliorer votre référencement sur les moteurs de recherche (ou SEO, Search Engine Optimisation) ;
    • Il vous permet de vous positionner comme expert dans un domaine, et donc de vous attirer crédibilité et confiance de la part des internautes ;
    • Enfin, il attire des visiteurs ultra-qualifiés et véritablement intéressés par le contenu que vous leur proposez.
 

Mais l’objet de cet article n’est pas de vous énoncer les arguments en faveur du blog d’entreprise. Si vous vous demandez encore pourquoi le blog d’entreprise est indispensable pour votre entreprise, cet article éclairera votre chandelle !

 

Focalisons-nous plutôt quelques étapes plus loin : vous avez créé votre blog d’entreprise et posté plusieurs articles de qualité ; vous avez quelques visites et n’êtes pas mécontent. Cependant, vous voilà confronté à de nouveaux défis que, peut-être, vous n’aviez pas prévu. 

Car une fois l’enthousiasme des premiers mois passé, la panne d’inspiration vous attend furtivement au tournant. Ces interrogations sont bien naturelles : c’est pourquoi on vous a concocté un plan d’action pour gérer au mieux votre blog professionnel, bijou de toute stratégie de Content Marketing qui se respecte.

 

Comment trouver des sujets qui intéressent vos prospects ?  

Comment bien gérer son blog d'entreprise ? 

Comment rédiger des articles impactants ?  

Comment développer la créativité de vos rédacteurs web ? 

 

Comment trouver des sujets qui intéressent vos prospects ?

 

blog-inspiration

 

Une fois que l’on a traité les sujets fondamentaux de son secteur d’activité, on peut facilement se trouver à court d’idées et il devient de plus en plus difficile de continuer à produire des articles qui intéressent les prospects. Car si le blog d’entreprise est le levier privilégié d’une stratégie de Content Marketing, encore faut-il qu’il héberge un contenu remarquable et de qualité. Là se trouve la difficulté : comment trouver sans cesse de nouveaux sujets qui intéressent les prospects et qui génèrent des leads qualifiés vis-à-vis des offres et des services proposés par l’entreprise ?

Sachez que la panne d’inspiration n’est pas insurmontable : certaines techniques permettent d’y remédier assez efficacement :

 

  • Déterminer ses Buyer Personas

 

 

 

 

Les Buyer Personas, ce sont ces personnes imaginaires, les « clients-types » de votre entreprise. Elles sont le modèle à partir duquel vous pouvez construire votre stratégie de content Marketing : le but, c’est de produire de l’information qui soit utile pour les prospects, qui réponde aux problématiques auxquelles ils sont régulièrement confrontés. C’est pourquoi elles constituent une étape préliminaire indispensable : avant même de réfléchir à de nouveaux sujets d’articles, les Buyer Personas doivent être minutieusement délimitées. Elles vous assurent de produire du contenu pour un public intéressé et qualifié pour votre entreprise.

 

Soyez précis : même si les Personas ne sont que des « types », elles sont plurielles. Voyez cela comme un encouragement à diversifier votre contenu : plusieurs formats, plusieurs thèmes, c’est également plusieurs cibles et clients potentiels … tant que vous restez pertinent !

 

  • Établir une veille

La veille, c’est un état d’esprit : il s’agit d’être en alerte, de se tenir constamment au courant des nouvelles pratiques et tendance du marché sur lequel vous exercez ; sur internet, au détour d’un article, il faut savoir identifier quelles sont les nouveautés que vous ne pouvez pas louper. Ainsi, vous vous assurez d’être toujours « à la page » : il suffit d’un train de retard pour louper durablement vos prospects … Quel que soit votre secteur d’activité, la veille est primordiale.

 

Internet constitue une ressource inépuisable pour faire de la veille, mais également un océan dans lequel il est difficile de ne pas se noyer. Où chercher les informations, donc ?

  1. Les réseaux sociaux sont de bons moyens de se fournir régulièrement en informations. Il suffit, pour cela, de vous abonner aux comptes qui traitent des sujets qui vous intéressent, et d’y jeter un œil régulièrement (sinon, les informations utiles se retrouvent vite englouties dans le fil d’actualité !). Les hashtags Twitter constituent un bon outil de filtrage, la barre de recherche LinkedIn, également. Il s’agit de viser au plus précis afin de ne pas se retrouver avec des fils d’actualité surchargés : cela serait contre-productif.
  2. Toute chaîne YouTube, journal en ligne, média, podcasts qui touchent à votre activité sont susceptibles de vous intéresser. Abonnez-vous ! Pour être sûr de vous trouver au bon endroit au bon moment, il est possible de créer des alertes Google : simples et gratuites, il suffit de les programmer à partir d’une adresse gmail. Ainsi, vous pouvez planifier des alertes par mots-clés et selon la fréquence que vous désirez : vous recevrez la liste des sites internet qui les évoquent dans votre boite mail.
  • Étudier la concurrence

 

 

Chercher de l’inspiration chez la concurrence, c’est un peu comme une règle du jeu en matière de gestion de blog. Il ne s’agit pas de voler les idées ; simplement de constater ce qui fonctionne bien chez l’autre pour ajuster sa stratégie et satisfaire son lectorat au maximum, aussi bien sur le fond que sur la forme. Par ailleurs, être original ne signifie pas être à contre-courant ! Même chez les avant-gardistes, il est normal de s’inspirer mutuellement (sans pour autant s’imiter). Et reconnaître le talent de ses homologues, c’est la première étape avant de pouvoir les concurrencer… « Piètre disciple qui ne dépasse pas son maître » : c’est Léonard de Vinci qui l’a dit !

 

New call-to-action

Comment bien gérer son blog d’entreprise ?

 

  • Déterminer ses objectifs

En fonction de ses Buyer Personas et des sujets déterminés (à l’aide de la veille par exemple), on peut définir précisément quels sont les objectifs.

1. Améliorer sa stratégie SEO : le blog est une mine de mots-clés. S’il est optimisé pour correspondre aux critères des moteurs de recherche comme Google, il constitue un excellent tremplin pour améliorer la visibilité du site et pour attirer du trafic. En multipliant le nombre d'articles qui traitent de sujets intéressants pour vos prospects, vous améliorez en effet votre stratégie de génération de demande.

2. Se positionner comme expert : comme son nom l’indique, le blog d’entreprise a une vocation professionnelle. Il doit donc véhiculer des articles sérieux, qui vont vous permettre de communiquer sur un savoir-faire, celui de votre entreprise.

3. Faire mûrir les prospects ; autrement dit, alimenter le client pour favoriser son cheminement vers l’achat. Les articles de blog sont un pilier du lead Nurturing : ils fournissent au prospect un contenu régulier et le fidélisent à l’entreprise. Les diffuser sur les réseaux sociaux ou via une newsletter crée un rendez-vous régulier avec vos prospects, ce qui accroît vos chances de les transformer en client. Les articles de blog sont un excellent prétexte à la publication sur les réseaux sociaux et à l’emailing ; ils créent un rendez-vous régulier avec le prospect, jusqu’à ce qu’il soit un client et au-delà.

4. Convertir vos prospects en clients : le blog est un véhicule de contenu informatif, certes. Mais le but sur le long terme, c’est d'intéresser vos prospects par des articles qui ciblent leurs enjeux, avant de les diriger vers une offre commerciale et de les convertir. C’est pourquoi le contenu de vos articles doit également pouvoir vous différencier sur un marché donné (par sa qualité, son originalité, son exhaustivité…), afin d’être premier en tête lorsque l’internaute entrera dans un processus d’achat. Pour cela, pensez à diriger l’internaute vers les Landing Pages qui contiennent les offres commerciales en relation avec votre article. Placer des boutons d’action (Call-to-Action) à des emplacements stratégiques de votre texte est le point de départ du processus de conversion !

 

  • Établir une stratégie éditoriale
« Avant donc que d’écrire, apprenez à penser » Boileau, l’Art Poétique

Quelques cinq siècles avant nous, Boileau préconisait déjà de réfléchir avant d’écrire. Le blogueur serait-il l’héritier des poètes du XVIe ? La comparaison est sans doute ambitieuse, mais une chose est sûre : avant de commencer à « blogger », il faut définir une stratégie éditoriale. C’est la dernière pierre de la fondation de votre blog : ensuite, vous pourrez laisser libre court à votre créativité.

 

Votre stratégie et votre ligne éditoriale dépendent en grande partie du secteur de l’entreprise, ainsi que des Buyer Personas constituées en amont. Cependant, deux points méritent d’être abordés quoiqu’il arrive :

1. Construire une architecture limpide pour votre blog : les articles sont classés par thèmes ou par mots-clés, et hiérarchisés en “Topic Cluster” autour d’une “Pillar page”. Traduction ? La pillar page, c’est un article long, à visée exhaustive sur un sujet phare pour l’entreprise. Il a vocation à couvrir tout le champ sémantique du thème évoqué, pour pouvoir répondre à un maximum de questions en un seul contenu, sans trop entrer dans les détails. Des hyperliens permettent au lecteur d’être redirigé vers de petits articles spécialisés sur tel ou tel point à propos duquel il voudrait parfaire sa connaissance : cette toile, c’est ce qu’on appelle un Topic Cluster ! 

New call-to-action

2. Favoriser des formats variés et ludiques : comme nous l’avons souligné plus haut, il n’y a pas qu’une seule Buyer Persona. Par conséquent, il n’y a pas qu’un seul contenu ! Et même si c’était le cas, personne n’aime les longs paragraphes de textes, présentés en bloc et sans aération.

 

  • Publier régulièrement

Certaines entreprises ont tendance à considérer le blog d’entreprises comme un extra : elles ne l’incluent pas dans leur stratégie et le relèguent donc au second plan. Or, un blog laissé en jachère dégringole dans les moteurs de recherche et perd dramatiquement en efficacité. Le meilleur moyen de ne pas se laisser déborder par vos autres tâches, c’est de créer un planning de publications et de s’y tenir. Ainsi, vous pourrez vous challenger et booster à la fois votre productivité et votre créativité. Ce planning recouvre à la fois la régularité de vos publications sur votre blog, mais également quand vous les poussez sur vos différents canaux d'acquisition (réseaux sociaux, newsletter, etc.). Ainsi vous ne prenez pas le risque de lasser votre audience.

 

  • Intégrer des articles invités

Faire du "guest blogging", c’est héberger sur son blog d’entreprise un article venu de l’extérieur : une pratique qui permet de diversifier le contenu de votre blog et apporter un œil extérieur. En outre, cela permet d’obtenir du contenu pour un effort considérablement réduit : un processus gagnant-gagnant, et pour vous, et pour l’auteur de l’article invité qui gagne ainsi en visibilité. N’en abusez pas cependant, car ce sont vos articles qui vous construisent une image d’expert.

 

  • Optimiser les anciens articles

Remettre au goût du jour d’anciens articles, c’est un bon moyen de ne pas risquer d'héberger des contenus obsolètes. On peut rajouter des détails, des illustrations, des mots-clés, des liens hypertextes ; re-problématiser en fonction des évolutions qui ont pu survenir dans votre secteur ; aborder sous un nouvel angle certains éléments ; développer certains points dans un nouveau format (vidéo, podcast…) pour toucher de nouveaux lecteurs et prospects; actualiser les statistiques. 

Vous serez surpris de voir que nombreux sont les anciens articles encore au goût du jour. Mais attention au copier-coller : dupliquer du contenu est une pratique que Google pénalise lourdement. Et si vous avez besoin d’une check-list, rendez-vous ici : vous saurez « pimper » vos anciens articles avec brio !

 

Comment rédiger des articles impactants ?

 out-of-the-box

 

  • 4 conseils pour rédiger un contenu qui marque le lecteur

 

1. Structurez votre article : les titres et les sous-titres (H1, H2, H3…), ainsi que les paragraphes, doivent être hiérarchisés de façon à ce que le lecteur suive aisément la progression des idées. Avant se mettre véritablement à « lire », l’œil « scanne » la page de manière globale : c’est pourquoi l’aspect global doit être clair et accrocheur. N’hésitez pas à graisser le texte pour mettre en évidence les informations importantes !

 

2. Illustrez votre article : n’oubliez pas que nous vivons dans une ère de l’image ! Elles permettent de ponctuer votre propos tout en le rendant esthétique. Faites attention à ne pas noyer l’article dans un trop-plein d’images cependant : elles doivent servir l’article, et non pas le reléguer au second plan ! Dernier conseil : pensez à les alléger avant de les insérer dans l’article, et à les adapter pour mobile ; sinon, elles risquent d’augmenter le temps de chargement de la page, et de nuire à la visibilité de votre blog.

 

3. Trouvez-vous un ton à vous : plutôt léger, ou bien sérieux ? Votre style d’écriture, c’est la touche personnelle qui pourra rendre divertissant un article dont la vocation, elle, demeure sérieuse. Ne bridez pas votre plume pour la conformer à un quelconque format : au contraire ! Elle contribue à rendre la lecture plus agréable et personnelle…

 

4. Utilisez un lexique imagé : n’ayez pas peur de faire des analogies. Elles dynamisent le style permettent de diversifier le lexique. En clair, elles donnent de l’épaisseur à votre texte ! C’est un moyen assez ludique et pédagogique pour faire comprendre certains points, surtout lorsqu’ils sont délicats. De la même façon, les citations, les statistiques, les exemples sont autant de moyens de renforcer un contenu.

 

  • 4 formats d’articles de blog pour impacter vos prospects

 

1. Les listes de conseils, de techniques, d’astuces, tout comme les modes d’emploi sont un autre format particulièrement lisible par les internautes ; elles rendent les articles de blog plus digestes, et les internautes en sont friands. Ainsi, n’hésitez pas à parsemer vos articles de « 5 conseils pour … » ou « 4 erreurs à éviter … ». En revanche, évitez les listes trop longues : la mémoire à court terme ne retient pas plus de sept informations à la fois. Au-delà, il faut faire un effort de mémorisation que peu d’entre nous entreprennent lorsqu’il s’agit d’un article de blog …

 

2. Les interviews de professionnels sont également assez attractives pour un lecteur, en plus de la garantie d’un contenu de qualité. Mais attention à ne pas placer toute la responsabilité du contenu sur le professionnel que vous interrogez. Comme tout bon article de blog, un interview est un savant mélange de contenu, structure et tonalité. Pensez à préparer des questions pertinentes en amont de l'interview.

 

3. La foire aux questions : c’est une liste de questions/réponses susceptibles d’intéresser les prospects. Pour cela, un exercice d’empathie s’impose : sur quels points ont-ils probablement des lacunes ? Dans quel domaine sont-ils particulièrement en recherche d’informations ? Quelles sont leurs questions les plus courantes ? Les réponses doivent être détaillées et complètes mais surtout, limpides !

 

4. La vidéo peut constituer une belle alternative à l’article de blog rédigé : ludique, marquante, elle attire

l'attention et laisse la part belle à la créativité ! La vidéo s’est imposée comme support incontournable dans la communication digitale des entreprises. Particulièrement consommée sur la toile, ne passez pas à coté de ce format tout bénéfice !

 

Découvrez en exemple cette vidéo, où Pierre, l'un de nos chefs de projet, vous présente l'Inbound Marketing et ses nombreux atouts. 

 

Comment développer la créativité de vos rédacteurs web ?

 

originalité-cary-grant

 

La créativité est un vrai facteur de compétitivité et un excellent moyen pour percer et pour toucher les prospects ! Voici donc quelques conseils pour la booster :

  • Travaillez en équipe !

Les réunions régulières avec l’équipe éditoriale permettent de multiplier les idées. C’est l’occasion de faire le point sur les articles en cours, mais aussi d’échanger sur les actualités relatives à son secteur d’activité ou bien sur les nouveautés internes à l’entreprises (nouvelles offres et produits). L’échange permet de trouver de nouvelles thématiques d’articles ! Appuyez-vous sur des outils qui vous permettent de faire le point par écrit, comme par exemple :

- Une liste des sujets déjà traités, afin d’éviter toute redondance

- Une liste d’idées plus vagues, que l’on peut préciser ensemble

- La répartition des tâches entre les rédacteurs …

Ainsi, vous serez sûrs d’être efficace et de ne pas brainstormer dans le vide…

 

  • Encouragez la diversité

Laissez vos collaborateurs être eux-mêmes ! C’est la meilleure façon de les mettre en confiance et de les encourager à proposer de nouvelles idées. Pour cela, il est nécessaire d’entretenir un certain climat d’égalité, qui favorise l’interactivité dans l’entreprise : les Seniors apportent leur connaissance déjà affûtée, les stagiaires, un regard neuf, les équipes plus techniques, une expertise dans tel ou tel domaine… C’est de l’interactivité entre tous les membres de l’entreprise que naît la créativité ! Il serait dommage de la voir brimée à cause des silos entre les différentes équipes (et contre cela, osez le smarketing …).

 

  • Soyez un bon chef de projet éditorial

… Mais comment, au juste ? Le bon chef de projet éditorial, c’est un manager ; et être manager, c’est un art ! Il faut être capable d’inspirer l’enthousiasme de ses rédacteurs, donner l’envie d’écrire et d’être créatif ! Plus facile à dire qu’à faire : maintenir les gens dans le désir de créer tout en les cadrant n’est pas chose aisée. Ce que l’on peut dire, c’est que c’est le questionnement et la curiosité sont les clés d’une créativité capable de disrupter les codes. L’avant-garde, c’est peut-être vous !

 

Alors... êtes-vous prêt à relever le défi ? 

 

 

contact-site-internet

Envie d’approfondir ?