Les 7 mythes du référencement naturel

Rédigé par Sarah le 7 février 2018
Temps de lecture : 6 min.

    Vous êtes à la recherche de solutions pour augmenter le trafic de votre site web ? Optimiser son SEO (Search Engine Optimization) est une bonne manière d’entrer dans les bonnes grâces de Google et des autres moteurs de recherche. D’ailleurs, le web regorge d’articles à ce sujet ; des articles qui vous promettent souvent LA solution miracle pour atteindre ce Saint Graal qu’est la première position des résultats de recherche. Cependant, en pratique, cela se révèle souvent plus difficile qu’il n’y paraît… Petit tour d’horizon des mythes qui circulent, et qui freinent peut-être votre visibilité sur le web.

     Note du rédacteur : si, malgré toute la pédagogie déployée dans cet article, des termes techniques vous échappent, n’hésitez pas à consulter notre glossaire du SEO, si pratique pour se rafraîchir un peu la mémoire !

     

    1/ Le référencement naturel est gratuit

    Certes, contrairement au SEA (Search Engine Advertising) le SEO ne repose pas sur l’achat de liens sponsorisés ou de mots-clés. Certains empruntent alors un raccourci et parlent de référencement gratuit. En réalité, cette distinction ne signifie pas que le référencement naturel ne coûte rien : le référencement gratuit n’existe pas ! En effet, optimiser le référencement de son site web demande des investissements, en matière de temps et d’expertise technique.

     

    2/ Un bon référencement naturel passe avant tout par un contenu dense en mots-clés

    A première vue, insérer un maximum de mots clés dans le contenu de sa page web devrait assurer un excellent positionnement dans les résultats de recherche. En réalité, cela a plutôt l’effet inverse ! Le « keyword stuffing », littéralement « bourrage de mots clés », qui consiste à faire figurer de très nombreuses fois des mots clés sur une page web, peut même être sanctionné par les moteurs de recherche …

    Les algorithmes sont de plus en plus perfectionnés. Aujourd’hui, ils prennent avant tout en compte la qualité du contenu, pour proposer aux internautes les résultats les plus pertinents. Ainsi, l’insertion de mots clés ne doit pas se faire au détriment de la qualité du contenu. C’est pour cela que la notion de champ sémantique a progressivement gagné en importance.

     Qu’est-ce que l’optimisation sémantique ? Le champ sémantique couvre l’ensemble des sens d’un mot, selon le contexte dans lequel il est utilisé. Sur le web, son utilisation permet, d’une part, de produire un contenu de meilleure qualité, et d’autre part, d’optimiser son référencement, en aidant Google à comprendre le sujet de la page. Dans le texte, le mot-clé principal est alors enrichi des mots-clés secondaires et de termes associés, qui ne se limitent pas à ses synonymes.

     

    3/ Je peux arrêter mes investissements quand la première place des résultats de recherche est atteinte

    L’objectif du SEO est d’améliorer la visibilité d’une page Web, en lui assurant une bonne position sur la page des résultats des moteurs de recherche : 70% des clics sont ainsi captés par les 3 premiers résultats de recherche. Atteindre la première position ressemble donc bien à une victoire, mais il ne faut pas cesser pour autant de travailler et d’optimiser son contenu ! Chaque année, Google effectue entre 500 et 600 mises à jour de ses algorithmes. Il est donc important de continuer à faire une veille stratégique, pour adapter sa stratégie SEO aux nouvelles tendances et aux besoins des utilisateurs.

    Nouveau call-to-action

    4/ Plus on a de backlinks, mieux c'est

    Le web est souvent représenté par une toile d’araignée, chaque page étant reliée à des dizaines, voire des centaines d’autres. Les "backlinks" sont les liens externes qui pointent vers votre site. Ils permettent aux internautes de s’y rendre et aux algorithmes des moteurs de recherche d’apprécier la qualité de votre contenu.

    Un lien proposé par un site pertinent et influent, vaut toutefois plus que des dizaines de liens moins bien considérés. Il vaut donc mieux privilégier la qualité à la quantité, et sélectionner avec soin les sites avec lesquels vous souhaitez développer des affiliations : un site d’un influenceur de votre secteur plutôt qu’un annuaire par exemple.

     

    5/ Les réseaux sociaux n'influencent pas le référencement naturel

    On ne le répétera jamais assez : les réseaux sociaux, grâce aux multiples interactions possibles (partages, likes, retweets …) sont de formidables outils pour accentuer la visibilité sur le web. Ils permettent d’augmenter le trafic de son site internet, et donnent la possibilité d’attirer une audience qualifiée. 

     

    6/ Optimiser son affichage pour ordinateur est suffisant

    Il est fréquent qu’un site web soit d’abord optimisé pour un affichage sur ordinateur, avant d’être décliné pour mobile. Pourtant, c'est une erreur stratégique... En 2017, plus de 50% des pages web ont été chargées sur mobile. La navigation sur smartphone remplace progressivement les ordinateurs et tablettes dans l’ensemble du trafic web. Les pages « mobile-friendly » bénéficient d’un meilleur positionnement dans les résultats de recherche sur mobile. Il est donc indispensable d’avoir un « responsive web design » (littéralement, un site web adaptatif), pour que votre site web s’adapte à différents supports de l’ordinateur au mobile.

    Et plus important encore qu’un joli visuel, un site web se doit d’être ergonomique et optimisé pour assurer une navigation fluide. Au delà de 3 secondes de chargement, le taux de rebond s’élève à 50% et chaque seconde supplémentaire du temps de chargement réduit de 12% le taux de conversion (Panda SEO). Ces données sont prises en compte par les algorithmes des moteurs de recherche.

     

    7/ Google favorise les sites ayant recours au référencement payant

    Si le SEA bénéficie au SEO pour plusieurs raisons (analyse des campagnes Google Ads, hausse de la notoriété …), il n’affecte pas directement les résultats de recherche naturelle. En effet, les moteurs de recherche distinguent systématiquement les résultats organiques des publicités payées. Une campagne SEA ne doit donc pas éclipser le travail sur le référencement naturel, mais plutôt être envisagée en complément.

     

    Le référencement naturel est un levier incontournable pour améliorer votre visibilité sur le web. Mais la concurrence est rude, et optimiser son site est moins simple qu’il n’y paraît. C’est donc un travail qui doit s’envisager sur le long terme, et qui demande beaucoup de temps.

     

    A retenir : 

    • Le SEO ne repose pas sur l’achat de publicités, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il ne coûte rien
    • La qualité doit toujours primer sur la quantité, que cela soit pour les mots-clés ou les backlinks
    • Le travail de référencement naturel ne s’arrête pas lorsque la première position des SERP est atteinte
    • Le SEO doit tenir compte des tendances actuelles, notamment l’importance des réseaux sociaux et de la navigation mobile.

     

    Désormais, le SEO n'a plus de secrets pour vous. Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à consulter nos articles sur le ROI du SEO ou sur les outils gratuits à votre disposition pour doper le trafic vers votre site internet

    Nouveau call-to-action

    Découvrez tous nos articles sur le même sujet : SEO SEA et référencement

    Trouvez votre bonheur !